Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Jean-François Le Cloarec
Simon Cohen
Jean-François Le Cloarec a installé son entreprise E-learning Touch', à Lesneven.

Depuis Lesneven, l'entreprise pionnière de l'e-learning E-learning Touch' vise l'international

Julie Menez, le 06.03.2019

Comment faire pour que l'apprenant apprenne ? Cette question, qui paraît toute simple, Jean-François Le Cloarec et son équipe se la posent depuis toujours. Leur réponse ? Une stratégie digitale appliquée à la formation, pour davantage d'impact et de résultats.

Tout a commencé quand Jean-François Le Cloarec, alors formateur en éco-gestion, décide de faire entrer les pratiques digitales émergentes dans son quotidien. En 1996, il rencontre Allel Berrahou, ingénieur pédagogique également convaincu de l'intérêt du numérique dans la formation. "Nous avons commencé à travailler comme freelances avant de créer E-learning Touch', en 2011", raconte Jean-François Le Cloarec.

L'entreprise emploie aujourd'hui onze personnes (et fait travailler cinq indépendants). Outre Lesneven, où s'est installé le Finistérien et où travaille la majorité de l'équipe, l'entreprise a des bureaux à Paris, Concarneau et au Mexique.

Entreprise pionnière de l'e-learning

"Nous sommes la première entreprise bretonne de e-learning. Nous avons enregistré une croissance annuelle de 200 % pour atteindre 700.000 € de chiffre d'affaires", résume le dirigeant d'E-learning Touch'. Une progression qui repose sur la position de précurseur de l'entreprise mais aussi sur son savoir-faire. L'entreprise finistérienne vient d'ailleurs d'intégrer le cercle assez fermé des "Moodle partners", ce qui lui a demandé beaucoup d'engagement. : "C'est une super-reconnaissance, après un an de travail. Cette certification de la part de la première plateforme mondiale de distribution de contenus de formation en ligne devrait être un vecteur de perspectives", se félicite Jean-François Le Cloarec.

L'activité d'E-learning Touch' est répartie en quatre grands secteurs. Les deux principaux sont la production de contenus pédagogiques sur-mesure et l'installation et le paramétrage de plateformes LMS (système de gestion de l'apprentissage). "Cela inclut la distribution des contenus, la gestion des apprenants, le traçage des résultats, etc." L'entreprise bretonne distribue aussi des logiciels, dont elle épaule les utilisateurs, et fait aussi des diagnostics en entreprise sur la digitalisation possible des formations internes.

Les règles de sécurité de l'agroalimentaire acquises grâce à la réalité virtuelle

"Le rôle d'un ingénieur pédagogique est de scénariser le contenu pour le rendre plus accessible et guider l'apprenant", résume Jean-François Le Cloarec. Cela peut prendre des formats divers et s'adapter à différents acquis. L'entreprise finistérienne crée des serious games depuis dix ans et utilise la réalité virtuelle depuis deux ans. Sa solution permet ainsi, par exemple, de faire évoluer virtuellement un nouveau salarié de l'industrie agroalimentaire pour qu'il puisse adopter les bons réflexes de sécurité et d'hygiène et être complètement préparé quand il fera ses premiers pas dans l'usine.

"L'objectif c'est de dépasser la simple information et de mesurer ce que l'apprenant a retenu", précise le dirigeant finistérien. Les solutions d'E-learning Touch intègrent ainsi une remontée des données statistiques vers le ou la manager ou vers le ou la responsable des ressources humaines pour que la formation en ligne atteigne réellement ses objectifs.

Le Mexique et l'Europe dans le viseur

Si ses contrats avec Air France, Sanofi et Michelin, adossés à son nouveau statut de Moodle Partner, ouvre de belles perspectives à l'entreprise finistérienne, elle cherche aussi à se consolider à l'international. "Nous menons depuis un an et demi un projet au Mexique, dans le milieu médical. Cela avance bien mais cela reste compliqué de trouver des prescripteurs et de prendre des contacts. Il faut faire avec la barrière de la langue et les différences culturelles", note Jean-François Le Cloarec. Le Finistérien a fait appel à Bretagne Commerce International (BCI) pour l'épauler sur le volet export de son activité. Un diagnostic export a été mené, dans l'objectif de définir une stratégie et les cibles, mais aussi de définir les points de vigilance.

E-learning Touch' a aussi intégré le programme européen Adsa qui vise l'internationalisation d'entreprises innovantes, ainsi que le réseau World Trade Center Brest, animé par la CCIMBO.

De quoi lui permettre de continuer à se développer. "Nous sommes une Scop et tout le monde peut s'exprimer sur les décisions structurantes, comme les nouveaux fournisseurs, les partenariats, la participation à des salons et les recrutements." Des postes sont d'ailleurs ouverts. "Il y a une problématique de mobilité car nous sommes basés à Lesneven... Mais nous sommes partenaires d'un master à Rennes et d'un DU de Paris-Descartes, ce qui nous donne de la visibilité auprès des candidats", conclut Jean-François Le Cloarec. 

En savoir plus