Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
De G a D : Nicolas Garnier (TMG), Alain Panhalleux (Pactisoud), Aurélie Tacquard (Loc Maria), Loïc Barbot (Protec) et Simon Ferniot et Laurent Coulomme Labarthe (Biogroupe)
CCI Côtes d'Armor
De G a D : Nicolas Garnier (TMG), Alain Panhalleux (Pactisoud), Aurélie Tacquard (Loc Maria), Loïc Barbot (Protec) , Christophe Décamps et Laurent Coulomme Labarthe (Biogroupe)

Côtes d’Armor : Loc Maria, TMG, Pactisoud, Protec et Biogroupe, les 5 entreprises oscarisées

Véronique Maignant, le 23.03.2019

Vendredi 22 mars, à La Passerelle à Saint-Brieuc, près de 300 personnes ont assisté à la cérémonie des Oscars des Côtes d’Armor. Le jury, présidé par Marie Le Saux, par ailleurs Codirigeante du groupe Armor Navigation à Perros-Guirec, a étudié 60 dossiers, sélectionnés par les partenaires*. Loc Maria (Dinan), Transport Marcel Garnier (Loudéac), Pactisoud (Yffiniac), Protec (Trégueux) et Biogroupe (Erquy).

 

Evénement incontournable depuis 7 ans pour tous les acteurs du monde économique, les Oscars des Côtes d’Armor* distinguent chaque année cinq entreprises du département. Elles récompensent le parcours de chacun de leur dirigeant(e) selon cinq catégories :

 

Oscar du Développement à l’International 

Aurélie Tacquard, Présidente du Groupe Loc Maria Biscuits 

 «Dès sa reprise de la biscuiterie Gavottes en 1990, Christian Tacquard a compris le potentiel de cette recette unique au monde, qui peut porter loin l’image de la France et de sa gastronomie » souligne Aurélie Tacquard, présidente du groupe. Aujourd’hui, le Groupe Loc Maria Biscuits compte six sites de production, dont deux dans les Côtes d’Armor, et emploie 400 personnes.

Dès l’origine, Christian Tacquard a pensé export. Grâce à la présence des gavottes chez Costco, 2è distributeur alimentaire mondial, les Etats-Unis sont sur la première marche du podium des ventes à l’international : 25% d’un chiffre d’affaires de 72 millions en 2018.Viennent ensuite l’Asie du Sud Est (Hong Kong, Singapour, Japon, Corée, etc), l’Europe et plus récemment, le Moyen Orient.

Si la recette est inchangée quel que soit le pays de destination, le packaging est adapté aux différents marchés. Par exemple, aux Etats-Unis, la boîte contient quatre fois plus de biscuits que la boîte standard et elle revêt des couleurs or et rouge, car la gavotte est surtout consommée en périodes de fêtes.

En Asie, peu habitués à la consommation de sucre, la marque a investi dans la formation des vendeurs, dans des spots TV, le placement de produits dans des séries et a développé des emballages en adéquation avec son positionnement  premium.

Locmaria.fr

 

Oscar de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

Alain Panhalleux, dirigeant de Pactisoud (Yffiniac).

Spécialisée dans la chaudronnerie inox sur mesure, l’entreprise (27 salariés) s’appuie sur son bureau d’études de quatre personnes pour réaliser des systèmes de production sur-mesure à destination de l’industrie agroalimentaire (80% du C.A.) et plus récemment, au secteur de la méthanisation (15% de l’activité).

Dès 1995, il isole et chauffe l’atelier. En 2005, avec le soutien de la CARSAT, il le rénove et construit un nouveau bâtiment, apportant un soin particulier à l’isolation thermique, acoustique, à la sécurité et aux ouvertures, l’atelier est baigné de la lumière naturelle. «Nous avons dépassé de 10% les normes les plus exigeantes, et nous avons aussi amélioré l’ergonomie des postes de travail grâce à l’utilisation d’outils de manutention et à l’installation de cinq ponts roulants».

Innovant aussi dans la politique sociale, Alain Panhalleux a ouvert un plan d’intéressement et adhère à un comité d’entreprise externe. Il organise un entretien individuel chaque année, «l’occasion d’un échange».

Pactisoud.fr

 

Oscar de la Croissance

Nicolas Garnier Président du Groupe Transport Marcel Garnier (TMG)

Créée en 1974, TMG est devenue en 40 ans l’un des fleurons de l’économie régionale, passant de 15 salariés en 1980 à 1 075 aujourd’hui. Excellent commercial, selon les mots de son fils, Marcel Garnier s’est d’abord intéressé au négoce agricole. Dès 1980, en réponse à la demande des coopératives et des industries  agroalimentaires, il choisit de spécialiser son activité dans la distribution de produits agricoles en vrac : engrais, céréales, aliments du bétail, fournitures pour le BTP, alimentation humaine…

En 2001, une opportunité se présente : le rachat d’une entreprise de co-packing (conditionnement à façon) dont TMG devient propriétaire à 100% en 2005. En 2016, la croissance connaît un nouveau coup d’accélérateur avec le rachat de BOMEX (rebaptisé GLT). Cette entreprise d’Ancenis, qui exerce des métiers complémentaires aux compétences historiques de TMG, dispose d’un réseau d’agences (Paris, Dieppe, Lyon et Saumur) qui permet à son acquéreur d’étendre son rayonnement au plan national. «Cela a été un sacré challenge pour redresser, réorganiser l’entreprise et développer les synergies mais le pari est en passe d’être gagné».

Actuellement le chiffre d’affaires du groupe, 115 millions en 2018, se répartit à concurrence de 95 millions pour l’activité transport (750 camions), 5 millions pour la logistique (80 000 m² de stockage sur la France entière) et 15 millions pour le co-packing.

TMG22.fr

 

Oscar de l’Innovation et Maitrise des sciences et des technologies

Loïc Barbot, Président de Protec

Reprise en 2007 par Loïc Barbot, Protec emploie 25 salariés pour un chiffre d’affaires de 1,8 million en 2018. Elle s’est spécialisée dans la fabrication et la distribution de produits de maintenance (près des deux tiers de son activité) et de peintures biologiques.

Si le shampoing de carrosserie est le numéro 1 des ventes, l’entreprise de Trégueux se distingue surtout par sa politique d’innovation dans son second secteur d’activité. Ingénieur chimiste de formation, Loïc Barbot a constitué une équipe de R&D qui a mis au point des peintures contribuant à l’amélioration de la qualité de l’air et à la rénovation thermique des bâtiments.

En 2016, avec le soutien de Saint-Brieuc Agglo et de BPI France, Protec sort Atmoclean, une peinture capable de détruire les composés organiques volatiles (formaldéhydes) dans l’air intérieur. S’appuyant sur un principe original, cette peinture contient des capteurs qui transforment les COV en CO2 et en eau. Elle garde son efficacité pendant 8 à 10 ans et s’applique comme une autre peinture.

En 2017, Protec innove avec Tempolis, une peinture thermorégulante à base de cires végétales micro-encapsulées. Un produit capable de stocker et de restituer la chaleur d’une pièce et d’aider au maintien de la température idéale, tout en assurant un haut niveau de confort thermique et jusqu’à 15% d’économies d’énergie.

Enfin, l’an dernier Protec a associé les deux principes, thermorégulation et capteur de COV, dans la nouvelle Tempolis Bioactiv+.

Protec.com

 

Oscar  "coup de cœur" - Prix spécial du Jury

Laurent Coulomme Labarthe et Christophe Décamps, Président et Directeur associé de Biogroupe

Selon le classement les Echos 2018, Biogroupe à Erquy occupe le quatrième rang des entreprises agroalimentaires françaises en terme de croissance et appartient au club des 500 championnes du développement le plus rapide, avec une progression moyenne de 46% par an entre 2014 et 2017 (chiffre d’affaires 2018 : 6,2  millions).

Spécialisée dans la production de kombucha (boisson biologique aromatisée et pétillante) Biogroupe ne transforme que des produits bio, répondant à une charte stricte et s’interdit l’utilisation d’ingrédients tels les exhausteurs de goût, les émulsifiants ou les colorants. Son sourcing est local et à défaut, certifié commerce équitable.

Distribué dans les réseaux spécialisés dans 17 pays (soit 2 500 points de vente), Biogroupe embauche 10 nouvelles personnes chaque année.

Sa gamme s’est élargie. Le Kombucha compte sept références. L’entreprise propose aussi une boisson à l’aloe vera en bouteille de verre, une ginger beer, des laits et desserts végétaux. Elle a monté une joint-venture avec un fabricant de choucroute alsacien pour une gamme de légumes lacto-fermentés. Dernière acquisition en date, le «Comptoir des légumes», où un chef de cuisine met au point, à partir de légumes bretons, des recettes plutôt destinées à la restauration.

Biogroupe.com

 

 

L'évènement

Plato : rendez-vous avec les nouveaux modèles économiques

Plénière Plato

La plénière régionale Plato (réseau d'entreprise animé par les CCI bretonnes) se tiendra à Saint-Brieuc, le 2 juillet. Au programme des conférences et des tables rondes pour des échanges effervescents ! Plus d'infos en ligne.