Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Le comptoir de Rosa Landivisiau
Simon Cohen
Rosa Delezève a créé son épicerie portugaise, Le Comptoir de Rosa, à Landivisiau. Elle y propose des produits sélectionnés avec soin et n'hésite pas à partager conseils et recettes avec sa clientèle.

Commerce : Le Comptoir de Rosa attire les amateurs de saveurs portugaises à Landivisiau

Julie Menez, le 27.09.2019

Chaleur et générosité. A Landivisiau, Rosa Delezève a mis tout son coeur dans la petite épicerie portugaise qu'elle a ouvert fin mars à Landivisiau. Un commerce qui déjà des habitués qui n'hésitent pas à faire des kilomètres pour s'approvisionner au Comptoir de Rosa.

"Je suis d'origine portugaise et j'ai vécu pendant 20 ans en région parisienne. Avec mon mari nous sommes tombés amoureux de la Bretagne et sommes venus nous y installer il y a deux ans", raconte Rosa Delezève, 39 ans. Ravie d'habiter dans sa région de coeur, la jeune maman n'a qu'un reproche à lui faire : la difficulté à y trouver des produits portugais !

Un commerce avec le goût de ses origines

Alors au chômage, elle a l'idée de créer son propre commerce : "Je voulais apporter aux autres Portugais du Finistère les produits qui leur rappelaient leurs origines mais aussi en faire profiter les Français." Pour mener à bien son projet, la Finistérienne s'est d'abord adressée à sa conseillère Pole Emploi et a suivi un stage à la mission locale pour évaluer la faisabilité du projet. "J'ai fait cinq ou six rendez-vous d'une heure. D'une fois à l'autre, on me donnait des objectifs à remplir : trouver des fournisseurs, cibler la clientèle... A la fin, je me posais encore beaucoup de questions, il restait encore beaucoup de démarches", se souvient Rosa Delezève.

Un parcours de création d'entreprise réussi

Mais elle ne baisse pas les bras et contacte le service création d'entreprise de la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Bretagne ouest (CCIMBO), à Morlaix. "J'ai alors suivi la formation 5 jours pour entreprendre et, à partir de là, tout s'est enchaîné !", sourit la jeune commerçante. Elle bénéficie du soutien du service pour faire les démarches nécessaires à la création de son commerce et dépose un dossier pour bénéficier d'une subvention dans le cadre du dispositif régional Pass Création. Elle obtient un prêt d'honneur de 3.000 € et Bretagne Active se porte garant auprès de sa banque.

►Le 7 octobre, Salon de la création reprise et de la jeune entreprise, à Morlaix

La suite ? L'installation en centre-bourg de Landivisiau dans un local commercial de 42 m² qu'elle aménage en un lieu "cosy, à la façon des épiceries traditionnelles portugaises". Si la peur de se lancer lui a fait choisir une petite surface, quelques mois après l'ouverture la jeune femme voit ses peurs complètement envolées face à l'accueil réservé au Comptoir de Rosa.

125 kilos de morue séchée vendus depuis l'ouverture

"Je savais qu'il y avait des Portugais dans le Finistère mais je ne les pensais pas aussi nombreux ! Ils viennent de Brest, Plougastel-Daoulas, Guipavas ou Morlaix pour trouver des produits qui leur manquent ! Il y a aussi beaucoup de Bretons qui ont aimé ce qu'ils ont mangé durant leurs vacances au Portugal et qui veulent en retrouver le goût", s'enthousiasme la commerçante qui apprécie la fidélité de sa clientèle. Preuve du succès rencontré : rien que depuis l'ouverture ce sont plus de 125 kilos de morue séchée qui ont été écoulés au Comptoir de Rosa.

Le Comptoir de Rosa : une épicerie et du snacking

Il faut dire que pour sourcer les produits qu'elle propose, Rosa Delezève a passé un mois et demi au Portugal. Au volant d'un camping-car, elle a fait le tour des fournisseurs et entretient, depuis, des contacts réguliers avec eux. Elle a aussi fait l'acquisition d'une rôtissoire et propose depuis juin du poulet churrasco, recette portugaise la plus populaire. "J'envisageais d'attendre un an pour proposer du poulet grillé mais il se trouve qu'on m'en a demandé dès le jour de l'ouverture !", s'étonne encore la commerçante, ravie d'avoir osé créé son commerce.

Et quand c'est le jour du poulet churrasco ou d'une autre spécialité, celle qui s'est rapidement diversifié en proposant du snacking ne manque pas d'en avertir sa clientèle, par le biais de sa page Facebok ou de son compte Instagram. "Dès que je poste, j'ai des réactions, des commentaires... C'est très efficace pour communiquer. Toujours avec la CCI, j'ai suivi des ateliers sur le e-commerce et les réseaux sociaux faisaient partie des sujets abordés."

Autre moyen de faire connaître son épicerie portugaise, Rosa Delezève est intervenue sur France Bleu Breizh Izel pour évoquer la morue. "J'y suis allée avec des produits à déguster dans le studio... et j'ai été réinvitée pour parler de la charcuterie !"

En savoir plus

Salon de la création reprise et de la jeune entreprise

Avis aux porteurs de projets, créateurs ou repreneurs d'entreprise : la CCIMBO et la Chambre de métiers du Finistère organisent la sixième édition du forum de la création reprise et de la jeune entreprise, le lundi 7 octobre, à la CCIMBO Morlaix, de 13 h à 17 h 30. 

Au programme : 

  • Plus de 30 exposants et partenaires de la création et du développement de l'entreprise
  • Des ateliers pour s'informer
  • Des entretiens de simulation (inscription obligatoire)
  • Un speed meeting dédié au financement participatif (inscription obligatoire)
  • Des consultations d'experts

L'entrée au forum est libre et gratuite.

L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.