Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Publio Brest
Simon Cohen
Nathalie Le Gall, codirigeante de Publio Brest, dans l'atelier de production de l'entreprise.

A Brest, Publio met l'accent sur le management

Julie Menez, le 16.01.2019

L'entreprise brestoise de communication publicitaire, experte dans le marquage de véhicules, va s'équiper d'une fraiseuse pour les enseignes. De quoi doper encore la croissance d'une entreprise particulièrement attachée à la notion de service client et dont les dirigeants se sont aussi fixés comme objectif, cette année, de prendre plus de temps pour leur équipe.

Publio, c'est l'union de Publi 2000 et de OPCD, deux entreprises brestoises reprises dans les années 2000 par Yann et Nathalie Le Gall. Si, à la création de cette nouvelle entité, le couple de dirigeants était rompu aux métiers techniques de la communication publicitaire, un gros travail a été mené au niveau managérial. "Toute l'organisation de l'entreprise a découlé de PBRH+ : l'organigramme, les fiches de poste... Nous avons mis en place des outils qui n'existaient pas, se souvient Nathalie Le Gall.

L'ambition était alors claire : amener de la simplicité. Un pari qui semble réussi puisqu'aujourd'hui, l'entreprise est passé de sept salariés à treize et que "chacun peut s'exprimer", note Nathalie Le Gall.

Tous types de clients, sur Brest et sa région

L'expression chez Publio, c'est d'abord celle des clients, à la satisfaction desquelles le couple de dirigeants et les équipes sont particulièrement attachés. Publio propose des solutions complètes : de la création d'un logo ou d'une charte graphique à sa déclinaison sur tous les types de supports : signalétique intérieure et extérieure, stand, événementiel, papeterie, objets publicitaires, enseigne ou encore marquage de véhicules ("la grande spécialité de l'entreprise !").

L'agence de communication publicitaire concentre principalement son activité sur Brest et sa région, sans grande vélléité d'élargir son périmètre : "Nous avons un portefeuille client très important et nous voulons continuer à bien les servir", insiste Nathalie Le Gall. Forte d'une expertise de plus de 40 ans de métier, l'entreprise séduit en effet autant les institutionnels, que les grandes entreprises, les artisans ou les commerçants, pour lesquels avoir une bonne identité visuelle est de plus en plus important. 

Un investissement de 170.000 €

C'est d'ailleurs pour offrir un service le plus abouti possible que l'entreprise a décidé de s'équiper cette année d'une machine de fraisage qui lui permettra d'usiner sur place les lettres destinées aux enseignes. "Les enseignes sont de plus en plus réglementées. Avoir notre propre fraiseuse va aussi nous permettre d'assurer de bout en bout la réalisation et de tout maîtriser". Ce nouvel équipement va nécessiter d'agrandir le bâtiment actuel, d'une surface de 435m². Cela va entraîner une réorganisation de l'espace qui permettra de gagner de la place pour le marquage des véhicules et la préparation des enseignes, notamment. Un investissement total de 170.000 € qui devrait s'avérer bénéfique pour l'activité globale de l'entreprise. Le chiffre d'affaires est supérieur à 1M€ et l'entreprise enregistre une "croissance douce, de l'ordre de 10%".

Si, pour 2019, les dirigeants de Publio affichent leur volonté de "continuer à faire autant plaisir à leurs clients", Nathalie Le Gall souhaite atteindre un second objectif : "Trouver du temps pour faire des choses avec l'équipe".

Mettre l'accent sur l'esprit d'équipe

Prise de conscience ? Remise en question ? La dirigeante estime "qu'il y a des choses à améliorer les choses dans l'entreprise afin que tous les salariés se sentent mieux intégrés. Quant à mon organisation, si j'ai déjà mis en place plusieurs outils, je pense qu'il y a encore des efforts à faire !"

Pour répondre à ces problématiques, elle a choisi d'intégrer le réseau Plato, animé par la Chambre de commerce et d'industrie. Depuis septembre, elle participe à des rencontres mensuelles, au côté d'autres dirigeants brestois. Des rencontres auxquelles elle est habituée puisque c'est la seconde fois qu'elle fait partie d'un groupe Plato. "La première fois, c'était après PBRH+ et l'objectif c'était surtout d'échanger sur des sujets comme le règlement intérieur, la sécurité... Cette fois, je veux mettre l'accent sur les sujets humains et l'organisation en tant que manager !"

Sans s'en plaindre, évidemment, Nathalie Le Gall relève une productivité très bonne mais prenante, alors qu'elle souhaiterait avoir davantage de temps pour agir sur l'esprit d'équipe pour améliorer l'organisation de l'ensemble. "Je suis très enthousiaste sur les solutions évoquées au sein du groupe Plato... Il n'y a plus qu'à les mettre en application !"

En savoir plus
  • Le site Internet de Publio
  • PBRH+ pour optimiser l'organisation RH de son entreprise
  • Rejoindre un groupe Plato proche de chez soi

Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.