Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Flocon Snacks salés
Aude Sirvain
Juliette Iserin et Géraldine Esnous ont créé Flocon, une marque de biscuits fabriqués à base de super-aliments (pois chiches et noix de cajou), en Centre-Bretagne.

Bio et vegan, les biscuits Flocon veulent révolutionner le grignotage et l'apéritif

Julie Menez, le 02.08.2018

Rien ne prédisposait les deux Parisiennes Juliette Iserin et Géraldine Esnous à s'installer à Lorient pour fabriquer des biscuits dans un atelier de production à Châteauneuf-du-Faou. Et pourtant ! Présente dans plus de 70 points de vente, leur marque de snacks vegan et bio surfe sur les tendances : en juin, leurs "super petits biscuits" ont raflé deux récompenses aux Trophées de l'innovation 56

L'aventure Flocon a commencé en 2015 quand Juliette Iserin imagine "un produit de grignotage déculpabilisant". Il faut dire que, travaillant dans le secteur de la mode, elle observe perpétuellement ses collègues grignoter... et regretter de l'avoir fait.

"J'ai commencé à m'intéresser aux aliments et à la super food, c'est-à-dire ces aliments bons pour la santé. J'ai quitté mon travail et j'ai passé six mois dans ma cuisine pour élaborer des recettes", raconte la jeune femme. Elle s'est ensuite formée aux process de fabrication et aux machines industrielles dans un centre technique agroalimentaire.

Farine de pois chiches et noix de cajou

Il y a deux ans, elle embarque dans le projet Géraldine Esnous. Les deux copines de lycée sont aujourd'hui associées et parfaitement autonomes dans la fabrication de leur "super petits biscuits" préparés à base de farine de pois chiches et de noix de cajou. "On a recherché un atelier de production et fait des tests un peu partout, sans trouver ce qui nous convenait. En route, on a fait la connaissance de Christian Le Naour, un Breton ancien directeur de biscuiterie. On a d'abord échangé avec lui pour avoir son avis sur notre pâte à biscuit... Au final, il nous a convaincu d'installer notre atelier de production à Châteauneuf-du-Faou et il nous a formées toutes les deux", sourit Géraldine Esnous. 

Un investissement de plus de 150.000 €

L'achat des machines nécessaires à la production des biscuits de Flocon a coûté plus de 100.000 €, pour un investissement global de 150.000 € rendu possible par une subvention Arpef (Aide régionale aux petites entreprises des filières), une campagne de financement participatif et des prêts bancaires, notamment.

Si elles gèrent toute la partie marketing, R&D et fabrication de leur petite entreprise, les deux co-fondatrices s'appuyent sur un distributeur pour l'aspect commercial. Sur le marché depuis mars, les biscuits apéritifs Flocon sont déjà présents dans plus de 70 points de vente, essentiellement en Bretagne mais aussi à Paris, La Rochelle et jusqu'en Belgique !

Des snacks bio, en vrac ou en sachets

Proposés en sachets de 80 grammes, les biscuits Flocon sont aussi vendus en vrac dans certains magasins. La marque est aussi présente sur plusieurs e-shops comme le finistérien Terra Inn ou la plateforme de produits bio Kazidomi.

Déclinés en trois saveurs (poivre noir, graines de fenouil et sel de Guérande), ces "grignotages décomplexés" surfent sur la tendance : bio et composé uniquement de produis d'origine végétale, ils sont sans gluten, sans OGM, sans conservateur...

L'innovation Flocon, doublement récompensée

"Entre le début du projet et maintenant, les mentalités ont clairement évolué. Il y a une vraie prise de conscience de l'impact de l'alimentation et de la nutrition sur la santé", note Juliette Iserin. La preuve, en juin, Flocon a remporté le trophée "nouvel usage" aux Trophées de l'innovation 56, organisés par la CCI du Morbihan. Disputé à l'applaudimètre, le prix du public a également été remis aux deux nouvelles Lorientaises. "Etre debout sur scène, face à tous ces gens qui crient et qui applaudissent, ça booste énormément, comme de voir tous ces inconnus qui croient à notre projet", apprécie le duo.

De nouveaux biscuits healthy en projet

En effet, si les produits Flocon ont au départ étaient pensés pour une clientèle active à la recherche d'un encas à manger au bureau, les petits biscuits vegan des deux amies intéressent aussi particulièrement une clientèle de seniors, soucieux de leur forme et désireux de bien-vieillir... sans forcément rater l'heure de l'apéritif ! Bonne nouvelle, la gamme des biscuits salés Flocon devrait s'élargir dans le courant de l'année 2019. Le binôme planche aussi sur des produits sucrés.

"Nous avons aussi été contactées pour faire de la sous-traitance. Cela nous intéresse", confie Juliette Iserin. Un bon moyen d'amortir l'investissement des machines et de faire en sorte que l'idée des encas bio et sains fasse boule de neige.

En savoir plus

Taille du texte

L'évènement

Feuille de route économie circulaire : le club Environnement Sécurité 29 fait le point

Feuille de route économie circulaire

Le jeudi 20 septembre, à Brest, venez découvrir les mesures "entreprises" de la Feuille de route économie circulaire (Frec). A travers ces mesures, les entreprises de tous les secteurs sont appelées à mieux gérer leurs déchets et à saisir les opportunités industrielles du 21e siècle : produire mieux, plus durable et en utilisant moins de ressources. Inscription en ligne.