Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Situé à Tréguier dans les Côtes d’Armor, l’hôtel restaurant 4 étoiles Aigue Marine est dirigé par Jacques et Chantal Chaumet.
Aigue Marine
Situé à Tréguier dans les Côtes d’Armor, l’hôtel restaurant 4 étoiles Aigue Marine est dirigé par Jacques et Chantal Chaumet.

Aigue Marine (22). L’hôtel 4* se dote d’équipements dernier cri et engage des économies d’énergie tous azimuts

Véronique Maignant, le 19.04.2022

Frère et sœur, Jacques et Chantal Chaumet ont créé leur propre hôtel restaurant dans les années 90. Situé à Tréguier dans les Côtes d’Armor, Aigue Marine n’a eu cesse, depuis, de monter en gamme, décrochant il y a cinq ans une 4ème étoile. Spa, sauna, douche sensorielle, piscine couverte, tous ces équipements viennent d’être remplacés ou entièrement refaits à neuf. Objectif :  satisfaire une clientèle haut de gamme, pour partie internationale, tout en faisant baisser la facture énergétique.

Jacques Chaumet est un autodidacte.  De formation mécanicien diéséliste, il a rejoint l’entreprise familiale pour devenir commercial en produits surgelés. Très vite, l’envie d’une autre vie le pousse à s’installer à Tréguier dans les Côtes d’Armor, un département où selon lui, « on vit mieux que partout ailleurs en Bretagne ». Sa sœur, Chantal Chaumet, le suit dans cette nouvelle aventure.

 

Des prestations haut de gamme

A l’époque, en 1989, Alcatel est l’un des plus gros employeurs du Trégor et organise de nombreuses formations et séminaires auxquels participent des collaborateurs issus des quatre coins de la France. Les structures réceptives se révèlent être insuffisantes pour faire face à cet afflux de clientèle d’affaire.  Avec le soutien de l’équipe municipale de l’époque, le duo transforme alors « une coopérative de traitement de pommes de terre » en un hôtel 3 étoiles. « En 1990, nous avons bâti Aigue Marine à partir d’une feuille blanche. Au fil des années, le marché évoluant, nous sommes montés en gamme, avant de passer, il y a cinq ans, à un hôtel 4 étoiles », explique Jacques Chaumet.

Aujourd’hui, l’hôtel situé sur la côte de granit rose, à proximité de Paimpol et de l’île de Bréhat, propose 47 chambres. La piscine couverte et l’espace bien-être équipé d’appareils dernier cri attirent les visiteurs autant que le restaurant gastronomique. Depuis 12 ans, ce dernier bénéficiait d’une étoile au Michelin. « Nous l’avons perdue en ce début d'année. Ça fait mal, mais nous allons la reconquérir. Preuve en est, 96 % de nos clients restent satisfaits de notre restauration ». Avant la crise du Covid, 60% de l’activité reposaient sur une clientèle groupe, internationale et haut de gamme et 40% sur une clientèle individuelle et française. Depuis 2021, les flux se sont inversés.

 

Une économie de 35% sur la facture énergétique

Il y a cinq ans, Jacques et Chantal Chaumet ont engagé un investissement de 200 K€ dans la rénovation de leur hôtel. « On a commencé par changer tout notre système de chauffage en optant pour la géothermie. Depuis, nous avons réduit de 35% notre facture d’énergie.  Celle-ci représente en moyenne 20 % des charges. C’est l’un des postes les plus élevés et les plus sensibles, surtout en ce moment. Il aurait été possible d’atteindre le même niveau d’économie avec un système de chauffage à condensation mais l’entretien se serait révélé plus lourd. » Désormais, la salle de bien-être, le spa, le sauna et plus récemment la piscine couverte sont chauffés via la pompe à chaleur géothermique. « On va également investir dans de nouveaux lave vaisselles et passer ainsi d’une consommation de 15l d’eau par cycle à 2l d’eau .  En cuisine, nous allons arrêter le gaz qui oblige à maintenir une chaleur constante et privilégier la cuisson électrique » précise Jacque Chaumet qui ajoute que son hôtel a bénéficié d’une aide de 23 K€ de l’Ademe pour l'ensemble de ces investissements.

 

« On fait comme Booking, on garantit le meilleur prix »

Lors des premières années d’exploitation, l’affiliation à France Accueil, la rencontre avec des Québécois, la création d’un club hôtelier avec la CCI Côtes d’Armor et un partenariat avec Brittany Ferries génèrent jusqu’à 60 % de clientèle étrangère. Cependant, le retrait progressif d’Alcatel et les espoirs de séminaires dans les salles de l’hôtel modifient progressivement les projets de développement. La généralisation d’Internet dans les années 2000 bouscule un peu plus le modèle économique. « Les hôteliers français n’ont pas été bons. Ils n’y ont pas cru. Si Booking existe aujourd’hui, c’est parce que nous n’avons pas su gérer nos réservations en direct. » Pour autant Jacques Chaumet est l’un des tous premiers hôteliers bretons à se lancer sur la toile. « Avec l’aide de salariés d’Alcatel j’ai lancé moi-même, il y a 20 ans mon premier site Internet. » Aujourd’hui, celui-ci draine 60% des réservations. « On fait comme Booking, on garantit le meilleur prix. » Les 30 à 35 % de réservations restantes proviennent du réseau Logis auquel est désormais affilié Aigue Marine. « La reconnaissance de Logis rejaillit sur notre établissement, en France mais aussi en Europe. »

 

L’expertise digitale de la CCI

La  stratégie digitale est déployée avec l’appui de la CCI Côtes d’Armor. « Chaque mois, environ, nous faisons un point avec Rénald Lelièvre, conseiller numérique à la CCI. Il nous alerte sur les évolutions à engager pour améliorer l’expérience client et garder un bon référencement. Ensuite, je transmets ces éléments à mon prestataire qui prend le relais. C’est un service à haute valeur ajoutée que nous apporte ici la CCI. C’est ce que j’attends d’elle. » Récemment, le site a ainsi été entièrement revu. « Nous sommes plus agressifs dans l’acte d’achat. Il y a quelques années, 4 à 6 clics étaient nécessaires pour arriver jusqu’au bouton de réservation. Aujourd’hui, nous sommes tombés à deux clics. On colle à ce que fait Booking ». La dernière version du site a permis d’accroître sa fréquentation de l’ordre de   

 

Après avoir retrouvé en 2021 le niveau d’activité d’avant crise, les propriétaires se montrent confiants dans la saison 2022. « Les groupes internationaux, suisses et belges essentiellement, sont de retour. Les Côtes d’Armor et plus largement la Bretagne bénéficient d’une attractivité grandissante. Reste à améliorer l’accessibilité et notamment le dernier kilomètre, car demain, les visiteurs voudront venir chez nous sans leur voiture. »  Autre priorité : « A la veille de l’ouverture de la saison, il nous manque encore une personne en cuisine et une autre en salle. » En haute saison, l’hôtel Aigue Marine emploie entre 18 et 20 salariés…Soit une belle PME familiale.

Découvrir l'hôtel Aigue Marine


Engagez votre transition numérique avec la CCI Côtes d'Armor

Pour mettre en place un projet numérique strcuturant pour votre entreprise  ou y voir plus clair dans l'offre et les enjeux du numérique

Contact : renald.lelievre@cotesdarmor.cci.fr - 02 96 78 62 11
 

L'évènement

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00

Recommandations