Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

, le 05.03.2019

Pass création : des créateurs et repreneurs accompagnés pendant trois ans

Un an après la mise en place du Pass création, le bilan de la CCIMBO, l’un des six partenaires du dispositif financé par la Région Bretagne, est positif. Retour sur cet accompagnement sur quatre ans au maximum pour les créateurs et repreneurs d’entreprise.

Pass Création
Emmanuelle Genoud

Depuis début 2018, la CCIMBO propose aux porteurs de projet, créateurs ou repreneurs d’entreprise, d’intégrer le dispositif Pass création. Porté et financé par le Conseil régional de Bretagne, c’est un parcours gratuit et sécurisé pour les futurs entrepreneurs. Six opérateurs, sélectionnés dans le cadre d’un appel d’offres, sont partenaires du dispositif : l’association pour le droit à l’initiative économique (Adie), France Active Bretagne (anciennement Bretagne Active), COB Formation, Initiative Bretagne, la CCI Bretagne et la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Bretagne.

Un parcours d’accompagnement

Le Pass création accompagne des projets, dans tout type de secteurs, hors agriculture et pêche. Il s’adresse à tous les porteurs de projets, même si les demandeurs d’emploi ou les personnes ayant des difficultés à s’insérer durablement dans l’emploi constituent des publics prioritaires pour ces accompagnements via le Pass création.

>> [Témoignage] Ils ont repris la crêperie Laer-Mor, à Conquet

Selon les profils, 13 à 27 heures d’accompagnement individualisé sont proposées sur quatre ans au maximum par la structure spécialisée dans le domaine de la création-reprise en Bretagne.

Structuration, structuration financière et suivi post création ou reprise

Un parcours comprend trois étapes clés. La première concerne la structuration du projet. Il s’agit d’une aide au montage ou à la formalisation du projet, et peut aller jusqu’à l’ébauche financière. Le porteur est accompagné pour la construction du dossier de présentation et l’élaboration du prévisionnel.

>> [Témoignage] Il fait revivre la supérette de Tréflez

La deuxième étape est celle de la définition des besoins financiers ou de la structuration financière. Il s’agit là de valider les chiffres, de sécuriser la faisabilité du projet par des professionnels. Cela peut aller jusqu’à une intermédiation financière pour solliciter les prêts et aides adaptés (crédit, garantie financière, prêt à taux 0 pour les demandeurs d’emploi, etc.).

C’est à l’issue de cette deuxième étape, que les porteurs de projet présentent leur projet d’entreprise devant un comité d’experts : banquiers, experts comptables, etc. Une fois le projet validé, l’immatriculation de l’entreprise peut se faire.

>> [Témoignage] Elle retourne à ses premières amours et crée son agence d'événementiel à Concarneau

La troisième étape est constituée d’un suivi pendant trois ans après la création ou la reprise d’entreprise. Des rendez-vous réguliers, entre un et trois par an, sont programmés avec un conseiller. « Car les premières années sont déterminantes. Cet accompagnement a pour objectif de pérenniser les entreprises, avec cette notion de parcours et d’accompagnement dans la durée qui permettent de renforcer la viabilité des entreprises créées ou reprises », rappelle Laurence Le Coz, responsable du pôle entrepreneuriat-formalités, de la CCIMBO de Brest.

En savoir plus

 

Dossier réalisé par Emmanuelle Genoud

Frank Bellion
Guillaume Team

Frank Bellion
Président de la CCIMBO

Parole d'élu

Depuis le 1er janvier 2017, la loi NOTRe a transféré aux régions la pleine compétence en matière de financements d’actions d’accompagnement et de conseil, en amont de la création et de la reprise d’entreprises. Le Conseil régional de Bretagne a souhaité mettre en place un parcours de la création et la CCIMBO, établissement public attaché à ancrer en Finistère un haut niveau de services pour ses ressortissants actuels et futurs, a répondu à l’appel d’offres. Nous sommes là au cœur de notre métier.

Deux dimensions propres au dispositif Pass création me semblent importantes à souligner : la proximité et la constance. Le consortium constitué avec nos partenaires* s’appuie en effet sur les acteurs locaux de la création d’entreprise. J’y vois un gage d’efficacité et de simplicité. Par ailleurs, apporter notre soutien pendant trois ans après immatriculation de l’entreprise, c’est afficher une volonté très forte de soutenir durablement les femmes et les hommes qui ont tenté l’aventure économique.

 * L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie), Bretagne Active, la CMA 29, COB formations, Initiative Bretagne.



Repères

Les trois types de prestations proposées dans le cadre du Pass création :

  • PSP : prestation de structuration de projet
  • PSF : prestation de structuration financière
  • PAPCR : prestation d'accompagnement post création ou reprise (accompagnement sur trois ans)

Depuis la mise en place du dispositif en Finistère, 427 PSP, 378 PSF et 249 PAPCR ont été réalisées par l'ensemble des partenaires.

De 13 à 27 heures d'accompagnement individualisé sont proposées dans le cadre du Pass création.