Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Stéphanie Hussenot-Guilloux, le 02.06.2019

Entreprises : entrez dans la boucle de l’économie circulaire en créant des synergies !

La CCI Ille-et-Vilaine propose aux entreprises situées sur une même zone d’activité des outils pour mieux travailler ensemble.

La CCI a lancé également une communauté d’entreprises sur LinkedIn ouverte aux entreprises brétilliennes qui encouragent le réemploi. Un espace privé auquel adhèrent aujourd’hui 120 sociétés, dont le groupe japonais Sanden à Tinténiac
Martin Boudier
La CCI a lancé également une communauté d’entreprises sur LinkedIn ouverte aux entreprises brétilliennes qui encouragent le réemploi. Un espace privé auquel adhèrent aujourd’hui 120 sociétés, dont le groupe japonais Sanden à Tinténiac

Des synergies, toujours des synergies, rien que des synergies ! Tel pourrait être le slogan de l’écologie industrielle et territoriale (EIT). Pilier fondamental de l’économie circulaire, l’EIT vise à optimiser les échanges de flux à l’échelle d’un territoire. Concrètement, une entreprise a des flux entrants (matières premières, énergie) et des flux sortants (déchets, co-produits). L’écologie industrielle et territoriale, consiste à faire en sorte que les déchets des uns deviennent les matières premières des autres, qu’il s’agisse d’énergie, de déchets, d’eau. Mutualiser des équipements, des services, des transports est également possible. « L’un des enjeux forts de l’EIT consiste donc à favoriser les rencontres entre les entreprises d’une zone géographique, avance Loïc Evain, Référent Transition écologique et énergétique à la CCI Ille-et-Vilaine. Les synergies qui en résulteront permettront aux entreprises de générer des économies et de renforcer leur compétitivité, tout en augmentant leur performance environnementale et l’attractivité du territoire ».

 

Des services et outils pour stimuler les synergies

La CCI a développé depuis 10 ans une expertise dans l’accompagnement des démarches d’écologie industrielle et territoriale des entreprises locales. Elle propose notamment de recenser leurs besoins et leurs ressources. « Un outil de cartographie, la plateforme ACTIF, développé par le réseau consulaire, quantifie et géolocalise les ressources des entreprises et organisations sur un territoire. Il permet de favoriser des synergies de mutualisation ou de substitution », indique Loïc Evain. Des ressources sont également mises à leur disposition comme le catalogue « Les Boîtes à Ressources du 35 » qui recense tous les produits, matières, équipements et locaux qui ne servent plus et que les entreprises souhaitent donner, vendre ou louer à d’autres entreprises. « Le catalogue est mis à jour tous les mois et diffusé à notre réseau via notre newsletter mensuelle. Si une ressource intéresse une structure, elle n’a plus qu’à prendre directement contact avec l'entreprise émettrice ». La CCI a lancé également une communauté d’entreprises sur LinkedIn ouverte aux entreprises brétilliennes qui encouragent le réemploi. Un espace privé auquel adhèrent aujourd’hui 120 sociétés, dont le groupe japonais Sanden à Tinténiac. En complément, un annuaire des offreurs de solutions en économie circulaire est diffusé. Il répertorie les acteurs locaux agissant sur la prévention ou la réutilisation de déchets, le recyclage de matière, la valorisation énergétique ou encore le réemploi de ressources.  « Cet annuaire est un outil qui doit permettre aux entreprises d'identifier de nouveaux fournisseurs ou clients pour continuer à agir en faveur de l'économie circulaire ».

Lire le témoignage de Sanden à Tinténiac

 

Des ateliers pour favoriser les synergies

En parallèle des ateliers « Synergies inter-entreprises » sont organisés par la CCI, en partenariat avec les communautés de communes. « Destinés à favoriser les échanges, ils permettent aux entreprises d’une même zone d’activités d'identifier des besoins communs ou échangeables. Des rapprochements peuvent ainsi s'opérer, favorisant la réduction des coûts et l'émergence de nouvelles opportunités. Ainsi les déchets d'une entreprise peuvent devenir les ressources d'une autre, plusieurs entreprises peuvent mutualiser leurs salariés, leurs achats de consommables, de prestations… précise Loïc Evain  (Lire les témoignages d’Isotip-Joncoux).  Ainsi, en 2018, en partenariat avec Rennes Métropole, plus de 50 entreprises ont été rencontrées. 4 ateliers réunissant les 2/3 d’entre elles ont permis d’identifier près de 300 synergies potentielles en réponse aux quelque 500 besoins ou ressources exprimés ! «Au-delà de stimuler et de faciliter ces synergies, nous proposons aussi dans une phase 2 d’accompagner certaines d’entre elles », souligne Loïc Evain. « L’idée de créer des synergies est plutôt bien accueillie, à l’exemple des entreprises de l’Ecopôle Sud-Est, car l’isolement du chef d’entreprise est une réalité », ajoute Emmanuel Jouault, Président du club Activ’Est (Lire son témoignage).

Lire le témoignage d'AjIEnvironnement

Rémy Langlois
Membre élu de la CCI Ille-et-Vilaine

Parole d'élu

L’économie circulaire est un élément clé de la transition écologique et énergétique dans laquelle la CCI Ille-et-Vilaine s’est investie depuis 15 ans ! C’est à la fois un facteur de performance pour les entreprises, un levier de développement de nouvelles activités et un projet structurant pour les territoires. Il était donc naturel qu’elle soit au cœur des partenariats de développement économique noués avec les intercommunalités.

L’opération conduite en 2018 avec Rennes Métropole a démontré un double intérêt : d’un côté, les entreprises ont trouvé de multiples façons de valoriser des synergies économiques avec leurs voisines. De l’autre, la collectivité a renforcé l’attractivité de ses zones d’activités par la mise en réseau des acteurs. La CCI déploie aujourd’hui cette démarche avec d’autres intercommunalités.