Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Vie des entreprises : les troubles musculo-squelettiques à la hausse en Bretagne en 2018

Julie Menez, le 16.10.2019

Depuis plus de 20 ans, et malgré leur légère baisse depuis 2014, les troubles musculo-squelettiques (dont le mal de dos) constituent la première maladie professionnelle reconnue en France. En Bretagne, la situation est encore plus préoccupante, puisque les TMS, qui représentent 92% des maladies professionnelles, sont en hausse de 4,6 % en 2018. Le Finistère est particulièrement touché avec 947 cas recensés en 2018.

TMS Bretagne
DR

Les conséquences des troubles musculo-squelettiques (TMS) peuvent être critiques pour la vie de ceux qui en sont victimes, comme pour les entreprises (absentéisme, baisse de la production, perte de compétitivité). Les prévenir représente donc un véritable enjeu économique et social.

"De nombreux partenariats, avec la mobilisation des entreprises et des partenaires sociaux, sont noués depuis longtemps pour combattre ces affections périarticulaires ou ces lombalgies liées au travail", rappelle la Carsat Bretagne, qui était présente au dernier salon Safexpo, à Brest. 

Prévention des TMS en Bretagne : 2 M€ d'aides versées 

En parallèle, des aides financières sont proposées aux entreprises pour prévenir les troubles musculo-squelettiques :  près de 2 M€ d'aides ont ainsi été versées à près de 200 petites entreprises bretonnes depuis le lancement de ces programmes de subvention TPE, en 2016. Si les TMS sont à la hausse en Bretagne, avec 4,6 % de cas recensés en 2018 en plus, les acteurs restent mobilisésUn site Internet dédié aux TPE bretonnes a été lancé pour les accompagner dans leurs opérations de prévention. La Carsat propose également des formations spécifiques, ainsi que d'autres opérateurs. L'organisme intervient aussi en entreprises pour faire des diagnostics.

Aide à domicile, industrie agroalimentaire et grande distribution

Le Finistère est particulièrement touché par les troubles musculo-squelettiques. En 2018, ce sont ainsi près de 300.000 journées d'arrêts de travail qui y ont été prescrites pour 947 cas recensés. Soit l'équivalent de l'absence de 1.237 salariés à temps plein sur un an et un coût de 17M€.

En nombre de jours d'arrêt de travail, les secteurs les plus touchés dans le Finistère sont (par ordre d'importance) : l'aide à domicile, le secteur de la transformation et de la conservation de poisson, les hypermarchés, le secteur de la transformation et de la conservation de viande de volaille et les supermarchés

Le site Internet Prévention TMS TPE BZH

 


L'évènement

Les enjeux commerciaux hors et intra UE

Europe commerce

Bretagne Conseil, Rennes School of Business et le réseau Enterprise Europe Network organisent une table ronde sur "Les enjeux commerciaux hors et intra UE, les perspectives de Business au sein de l'UE - le soutien de l'UE aux entreprises bretonnes". Rendez-vous le 14 novembre, à 18h30, à Rennes School of Business. Gratuit, inscription en ligne.