Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Triskalia et D'Aucy veulent installer une "maison commune" à Quimperlé

Julie Menez, le 12.09.2018

Approuvé lors de leurs assemblées générales, les groupes Triskalia et D'Aucy mènent un projet d'union de leurs activités qui pourrait être effectif dès le 1er janvier 2019, sous réserve de l'accord de l'autorité de la concurrence. En attendant, les deux entités s'affichent ensemble au salon du Space et cherchent un site pour sa future maison commune.

Triskalia D'aucy

Triskalia et D'Aucy ont retenu Quimperlé comme lieu clé de leur future union. A mi-chemin entre Landerneau (Triskalia) et Theix (D'Aucy), ce bâtiment n'aura pas vocation à être un nouveau siège abritant des centaines de personnes, prévient Triskalia. 

Imaginée comme "moderne et ouverte à tous (élus des coopératives, salariés, parties prenantes…)", la Maison Commune de Triskalia et D'Aucy "sera le lieu de pilotage du nouveau Groupe".

Si les plusieurs dizaines de collaborateurs qui devraient y travailler auront bien sûr leur bureau, l'idée est surtout de disposer de salles de réunion et d'espaces propices au travail en commun.

Triskalia et D'Aucy : vers une organisation multi-sites

En effet, si Quimperlé sera la domiciliation du projet d'union, les travaux menés cet été est "celui d'une organisation multi-sitesCe choix repose sur la volonté d'affirmer que le siège de l'Union D'Aucy-Triskalia, c'est la Bretagne. Il s'appuie sur des implantations réparties sur le territoire (Bretagne, France et international) et le développement de méthodes de travail innovantes", précisent les deux groupes dans un communiqué.

Si la recherche du lieu adéquat à Quimperlé est toujours en cours, Triskalia et D'Aucy ont saisi l'occasion du Space de Rennes pour présenter à leurs adhérents leur projet d'union.

>LIRE AUSSI : D'Aucy et Triskalia font un pas de plus vers la fusion