Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Téléassistance : Arkéa on Life va s'engager sur le terrain de l'habitat connecté

Julie Menez, le 22.12.2017

Lancée il y a cinq ans sous le nom d'Arkéa Assisance, la filiale service à la personne du groupe Arkéa a été rebaptisée Arkéa on Life en 2016. Aujourd'hui, 20.000 personnes utilisent ses solutions innovantes et l'entreprise vise les 40.000 utilisateurs d'ici trois ans. Des recrutements sont aussi prévus.

Arkéa on Life
Arkéa on Life

Rendre accessible aux personnes âgées isolées la technologie et l'innovation, c'est le pari d'Arkéa on Life, dont le chiffre d'affaires est de 4 M€. Après une première solution, un bouton d'alerte porté en médaillon ou en bracelet, développée au moment de son lancement, il y a cinq ans, les seniors ont à présent le choix entre une montre ou une tablette qui leur permet de recevoir des photos, des messages ou des appels de leurs proches.

"Nous avons 20.000 utilisateurs et une progression annuelle fixée à au moins 20 %. Nous visons les 40.000 clients d'ici trois ans", explique Yvon Le Bihan, directeur général d'Arkéa on Life, invoquant d'éventuelles opérations de croissance externe. L'âge moyen des utilisateurs des services de téléassistance d'Arkéa on Life est d'environ 78 ans mais les innovations de cette filiale d'Arkéa séduisent une population de plus en plus jeune. "Par exemple, la montre connectée permet d'avoir accès au bouton d'alerte, même hors de chez soi", détaille Yvon Le Bihan.

Une clientèle de plus en plus connectée

L'entreprise utilise plusieurs canaux de distribution : le réseau des caisses locales des agences bancaires, des partenaires comme les sociétés de services à domicile ou encore Internet. "Ce dernier canal est particulièrement actif et apporte entre 30 et 35 % des nouveaux contrats", apprécie le directeur général.

Le marché de la téléassistance et la silver economy en général étant en plein développement Arkéa on Life veut se différencier de la téléassistance traditionnelle en misant sur une approche de services. Ainsi à partir du deuxième trimestre 2018 l'entreprise va-t-elle lancer une gamme de services la postionnant sur l'habitat connecté.

Arkéa on Life veut anticiper les difficultés

"Il s'agit d'équiper les maisons pour faire de la prévention plutôt que de la réaction. Les éléments installés nous permettront d'anticiper les difficultés et d'émettre une alete", précise Yvon Le Bihan. Vingt-deux personnes travaillent sur le site rennais, qui héberge à la fois le service R&D et le plateau d'écoute, depuis fin 2016. Une quinzaine de personnes supplémentaires pourraient être recrutées d'ici fin 2018. A Brest, Arkéa on Life emploie également une vingtaine de personnes et envisage d'embaucher cinq autres personnes, dans le même délai. 

Un matériel reconditionné pour être réutilisé

Enfin, dans la logique de RSE globale du groupe Arkéa, Arkéa on Life met en place un réseau de récupération de son matériel. En effet, chaque année, 20 % des contrats sont résiliés pour cause de décès ou de départ en maison de retraite. A partir de janvier 2018, le matériel mis à disposition de ces personnes va donc être nettoyé, reconditionné par le personnel de l'Esat des Genêts d'or de Briec. Une fois testé, il pourra être réutilisé chez les nouveaux adhérents aux services d'Arkéa on Life.

 


Taille du texte

L'évènement

Feuille de route économie circulaire : le club Environnement Sécurité 29 fait le point

Feuille de route économie circulaire

Le jeudi 20 septembre, à Brest, venez découvrir les mesures "entreprises" de la Feuille de route économie circulaire (Frec). A travers ces mesures, les entreprises de tous les secteurs sont appelées à mieux gérer leurs déchets et à saisir les opportunités industrielles du 21e siècle : produire mieux, plus durable et en utilisant moins de ressources. Inscription en ligne.