Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Spécialiste du e-commerce B2B, Soledis lève 300 K€ pour accélérer son développement

Julie Menez, le 09.10.2019

Intégrateur de solutions open source, le Morbihannais Soledis vise les 3M€ d'ici 2022. Une croissance que la publication d'un connecteur Prestashop-Google Data Studio permettant d'évaluer en temps réel les performances des plateformes e-commerce devrait également soutenir.

Soledis
Soledis

Actualité chargée, pour Soledis. L'occasion pour cette entreprise née en 2007 de la fusion de plusieurs entités morbihannaises de sortir de l'ombre et de faire valoir son savoir-faire. Depuis 2012, l'entreprise s'est recentrée sur le e-commerce et plus particulièrement le marché B2B. "Un marché plus compliqué, car chaque client peut avoir des conditions différentes", note Yann Tertrais, président de Soledis.

L'entreprise morbihannaise a pour clients des pure-players, pour lesquels la performance de la vente en ligne est, de fait, vitale, mais aussi des distributeurs traditionnels. Ces derniers veulent se diversifier avec le canal de vente supplémentaire que représente le Web et rester dans la course. Outre l'intégration des solutions de e-commerce, Soledis propose des services de webmarketing afin d'accompagner ses clients dans "la digitalisation de leur stratégie marketing". 

300 K€ levés en 2019

L'entreprise qui a enregistré en 2017 et 2018 une croissance de 20 % vise les 3M€ de chiffre d'affaires en 2022. Pour accélérer son développement et atteindre cet objectif, elle vient de conclure deux prêts pour un total de 300 K€. Soledis bénéficie ainsi du soutien de la Banque publique d'investissement (BPI), à hauteur de 200 K€ de prêt (second volet d'une aide à l'innovation, après un premier prêt en 2015), et s'est vu accorder un prêt de 100 K€ par BPGO. "La BPI nous suit depuis longtemps et a vu en nous une PME à fort potentiel, à haut développement. Et, de fait, il y a des marchés à prendre !", apprécie Yann Tertrais. Ancien conseiller au commerce extérieur, il ne s'interdit pas d'ailleurs d'aller voir en Afrique, notamment en Côte-d'Ivoire.

Un taux de conversion commerciale élevé

La levée de fonds de Soledis va lui permettre de muscler sa communication pour se rendre plus visible, et aussi d'investir sur la partie recherche et développement. L'entreprise vannetaise enregistre un très bon taux de transformation commerciale (autour de 80 %) et intervient sur toute la France "mais, bizarrement pas plus en Bretagne qu'ailleurs". Membre de Produit en Bretagne et à l'origine d'une licence professionnelle e-commerce avec l'UCO et l'UBS, Soledis veut encore renforcer son ancrage régional.

Croisement des données Prestashop et Google Data Studio

Enfin, l'entreprise morbihannaise peut compter sur sa dernière nouveauté pour continuer à grandir : elle vient de publier un connecteur Prestashop-Google Data Studio, qu'elle a présenté au Paris Retail Week, fin septembre. "Nous sommes le troisième partenaire français de Prestashop (logiciel e-commerce leader en France). Ce connecteur permet de visualiser en temps réel les performances d'une plateforme e-commerce, en croisant toutes les données. Cela permet d'avoir des tableaux de bord innovants, personnalisables et automatisés", résume Yann Tertrais. Ce connecteur est disponible sous forme de module sur la place de marché de Prestashop.

L'entreprise vannetaise emploie une vingtaine de personnes, basées à Vannes, et se dit "en permanence en recrutement" de talent. Ainsi, elle propose deux postes de développeur senior et de graphiste intégrateur. Des profils de chef(fe)s de projets seniors pour accompagner les clients dans leur transformation digitale sont également recherchés. 

Le site Internet de Soldedis


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.