Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Self Signal. Ecrans de protection, marquages au sol, visières, les commandes affluent

Véronique Maignant, le 26.04.2020

En pleine croissance, + 50% sur les trois derniers exercices, sorti d’un plan de continuité il y a quelques mois, Self Signal à Rennes a vu en quelques semaines son activité se réduire de 70%. Face à la pandémie du Covid-19, le spécialiste en signalétique fait cependant preuve d’agilité. Une trentaine de salariés sur un effectif total de 85 assure depuis un mois une production répondant aux besoins du moment : des écrans de protection pour bureaux ou véhicules de chantiers, des masques visières, des marquages au sol pour les commerces, les pistes cyclable-Covid, etc.

Jean-Charles Jégo, dirigeant de Self Signal à Rennes

Fabricant de panneaux de signalisation et de signalétique pour les entreprises et les collectivités, Self Signal a fait un mixte de télétravail et de chômage partiel. Durant la deuxième quinzaine de mars, la PME a conservé la moitié de son activité afin d’assurer les commandes en cours, notamment celles de ses clients en travaux publics. Aujourd'hui, seule une trentaine de personnes travaille dans l’atelier de 6 000 m² situé aux portes de Rennes. « Dans ces conditions, la distanciation est facile à respecter : 2 personnes pour 200 m².  Chacun est équipé d’un masque chirurgical. Les équipes alternent une semaine sur deux, sur la base du volontariat », explique Jean-Charles Jégo le dirigeant. Conséquence : Self Signal qui enregistrait un chiffre d’affaires d’un million d’euros sur le seul mois d’avril 2019 ne réalisera que 300 000 euros sur la même période en 2020. Sur l’ensemble de l’année 2019, il s’élevait à 10,1 millions d’euros, en croissance de 18% versus 2018.

Dans les semaines à venir, la PME va adapter sa production en fonction de la réouverture de ses clients. « Ça se fera progressivement, d’autant que notre partenaire, Bretagne Ateliers, auprès de qui nous sous-traitons une partie de la fabrication de nos panneaux,  n’a repris son activité que cette semaine (27 avril) et de manière très partielle ».  

 

Des écrans de protection pour les bureaux et les véhicules de chantier

D’ici là, Self Signal va tenter de répondre aux besoins grandissants des collectivités et des entreprises en lien avec la situation sanitaire.  « Si au début de la crise nous recevions une dizaine d’appels par jour, aujourd’hui nous sommes sur une moyenne de 50 appels. Ce sont des commandes de travaux en lien avec le Covid-19. Nos clients connaissent notre souplesse et notre polyvalence. On essaye de trouver des solutions en adaptant notre outil de production. On passe beaucoup de temps au téléphone à sourcer les matières premières, notamment les feuilles de polycarbonate nécessaires à la fabrication d’écrans de protection. Il faut savoir qu’il n’y a pas de production en France pour cette matière plastique ». Entre le conseil départemental 35 et les entreprises de travaux publics, c’est 1 millier de cloisons en polycarbonate qui vont partir en production. Le premier en a besoin pour séparer les bureaux de ses agents, le second pour séparer le chauffeur et son passager dans les véhicules de chantier. « Au départ, nous avions conçu trois dimensions mais aujourd’hui on fait du sur-mesure à partir d’un gabarit en carton qui est ensuite digitalisé. Pour les bureaux par exemple, on a inséré deux petits pieds dans la plaque de protection qui se fixent sur le meuble ».

 

Des solutions durables

Self Signal répond aussi à la demande de marquages au sol pour faire respecter la distanciation.  « La CCI Ille-et-Vilaine nous a interrogé pour des bandes de marquage personnalisées en vue d’un kit complet destiné à quelques milliers de commerçants à l’occasion de la reprise le 11 mai, poursuit Jean-Charles Jégo. La Timac à Saint-Malo est-elle aussi à la recherche de bandes de marquage au sol pour la mise en place d'un plan de circulation dans tous ses sites en France. A chaque fois, nous devons proposer des solutions intelligentes et durables. Le but n’est pas de gagner de l’argent. Cependant, la qualité doit être au rendez-vous car il est fort probable que toutes ces mesures de sécurité perdurent pendant encore plusieurs mois ». L’Ile de France mais aussi l’Ille-et-Vilaine réfléchissent aussi à la mise en place de pistes cyclables Covid pour désengorger les transports en commun. « Nous sommes consultés pour des panneaux de signalisation ». Enfin, la PME travaille avec sa « soeur » Self Signal Océan Indien basée à la Réunion à la mise sur le marché d’une "safety box" comprenant 7 à 8 produits en lien avec les gestes barrières : gants, masque, gel hydroalcoolique, etc. : « Nous fournirons la boîte. Nous avons des commandes sur toute la France mais aujourd’hui il y a une rupture mondiale sur un certain nombre de ces produits ».

 

Toutes ces nouvelles commandes permettent de maintenir un flux d’activité mais Jean-Charles Jégo ne croit pas à un retour à la normal avant septembre prochain. « Si ce n’est après, ajoute-t-il.  D’ici là, nous allons continuer à travailler en mode dégradé. Heureusement, l’Etat et les banques ont fait le job. Dès la fin mars, via le dispositif Avance+ de BPI, j’ai bénéficié d’une avance en trésorerie afin de payer les salaires et les fournisseurs », conclut Jean-Charles Jégo.

Self Signal


L'évènement

Open de l'industrie 2020. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre

Pour sa 5ème édition, l'Open de l'Industrie se déroulera le mardi 13 octobre, de 13h30 à 18h30, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes.
Pour des raisons évidentes liées à l’évolution de la crise sanitaire, le comité d'organisation de l’Open de l’industrie a pris la décision de réduire la programmation de cet événement.
C’est pourquoi, exceptionnellement cette année, l’Open de l’industrie se déroulera sur une demi-journée.

Au programme :

13h30 – Remise de Trophées Crisalide Industrie #3
A partir de 14h40 – Rencontres B2B
A partir de 14h40 – Ateliers thématiques
17h – Conférence exceptionnelle de Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

Pour participer à cet événement, inscriptions en ligne jusqu'au 30 septembre.

Recommandations