Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Revitalisation des centres-villes : Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels engage une enveloppe de 500 M€

Julie Menez, le 10.05.2019

En complément du programme "Action cœur de ville", Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels s'engage à travers une enveloppe de 500 M€ en faveur des villes moyennes.

Coeur de ville

Pour dynamiser les centres-villes des villes moyennes, le ministère de la Cohésion des territoires a mis sur pied le plan Action Coeur de ville, sur cinq ans.

Il concerne 222 villes françaises dont les Bretonnes Quimper, Morlaix, Lannion, Lorient, Vannes, Pontivy, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Vitré et Redon.

>> LIRE AUSSI. Quimper distinguée par la Fédération pour le commerce spécialisé (Procos)

Filiale du groupe Arkéa, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels vient d'annoncer qu'elle engageait une enveloppe spécifique de 500 M€ de prêts pour soutenir les actions de revitalisation des centres-villes. Cette enveloppe servira à financer, par des prêts long terme et en complément des aides publiques, les investissements des collectivités, entreprises publiques locales et organismes HLM engagés dans la démarche

>> LIRE AUSSI. Centres-bourgs : en Bretagne, une stratégie volontariste de redynamisation

"En tant qu'acteur économique engagé en faveur du développement des territoires, nous intervenons aux côtés des investisseurs publics et privés pour accompagner les collectivités dans la réalisation de projets contribuant à la qualité de vie des citoyens. La revitalisation des centres-villes, élément déterminant du dynamisme des villes moyennes, en fait partie intégrante", explique Philippe Ménigoz, directeur du marché des institutionnels pour Arké Banque E&I.


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.