Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Reconstruit après un incendie, le site de production de Technature est prêt à relever de nouveaux défis

Julie Menez, le 07.09.2018

Quand on sait que  70 % des entreprises victimes d'un sinistre majeur ne s'en relèvent pas, l’aventure vécue par les dirigeants et salariés de Technature est à souligner.  Dix-huit mois après qu’un incendie a détruit l’un de ses deux sites de production, l’entreprise enregistre une croissance de 20 %.

Technature
Technature

En 2017, un incendie d’origine électrique ravageait le bâtiment de production et de stockage de ce fabricant de soins cosmétiques, au Relecq-Kerhuon. Une catastrophe qui n’a pas entamé la compétitivité de  Technature, leader mondial du masque peel-off.

« Pendant 18 mois, on a travaillé comme des galériens, dans des conditions ultraprécaires. Surtout les équipes de production », relate Pierre Morvan, dirigeant de Technature.

Technature a recruté 40 personnes après le sinistre

En effet, dans un premier temps, il a fallu replier l’activité du site sinistré du Relecq-Kerhuon sur celui de Dirinon. Pour honorer au maximum les commandes, Pierre Morvan a décidé de recruter pour pallier le manque d’équipement, passant ainsi de 120 à 160 salariés. Une main d’œuvre supplémentaire bien utile dans les circonstances difficiles mais surtout des emplois pérennes même une fois la situation revenue à la normale. Le Conseil régional de Bretagne a délivré une subvention de soutien à l’emploi.

Pour remonter la pente plus rapidement, il a aussi été décidé de reconstruire le bâtiment au même endroit que le précédent et selon la même cote. Toutefois, « l’intérieur a été repensé parce que nous n’avions plus les mêmes activités qu’initialement. A Dirinon, on ne fait plus que de la poudre, et au Relecq-Kerhuon, plus que des pâteux. » Les nouvelles machines installées vont également permettre à l’activité de gagner en productivité.

Soutenue dès le lendemain du sinistre par les collectivités locales et régionale, l’entreprise Technature a même réussi à tirer parti des contraintes pour les transformer en avantages. « La mairie du Relecq nous avait prêté un bâtiment pour stocker et avoir ainsi une centrale logistique… On a trouvé ça pratique. Nous avons donc investi dans un site de plus de 5.000 m² pour créer une plateforme logistique et intégrer notre croissance, à Dirinon. »

Un chiffre d’affaires de 20 M€

Pierre Morvan en est persuadé, l’avenir de Technature s’annonce aujourd’hui favorable. « Nous enregistrons une hausse de 20 %, avec un chiffre d’affaires de 20 M€, réalisé même dans des conditions difficiles. Le nouvel équipement devrait nous permettre de faire encore mieux ! »

En effet, l’embauche de commerciaux supplémentaires pour faire face aux conséquences du sinistre s’est révélée être une stratégie payante. « De nombreux projets et partenariats vont voir le jour prochainement. De plus, en dépit de la situation difficile que nous avons traversée, nous n’avons eu que peu de départs de clients », apprécie le chef d’entreprise.

Autre point positif : l’incendie ayant beaucoup moins affecté le laboratoire de développement que d’autres services, Pierre Morvan promet l’arrivée prochaine de « produits sympas ».

L’industriel Technature recrute pour ses lignes de production

Il lui reste néanmoins un défi à relever : trouver de la main d’œuvre en production. « Après avoir beaucoup embauché en qualiticiens et en logisticiens, nous avons des besoins pour des postes de peseurs, mélangeurs et des postes sur ligne. Les conditions de travail sont bonnes mais comme beaucoup d’industriels, j’ai du mal à recruter », remarque Pierre Morvan.

Prochaine étape pour Technature, réaménager le site de Dirinon, qui a souffert de la sursollicitation imposée durant 18 mois.

En savoir plus

 L'entreprise Technature a inauguré son bâtiment en présence des institutionnels qui l'ont soutenue au lendemain du sinistre : Le Relecq-Kerhuon, Brest Métropole et le Conseil Régional.


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.

 

Recommandations