Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Quotas de pêche de l'UE : une mesure technique pénalisante pour les pêcheurs bretons, d'après la Région

Julie Menez, le 20.12.2019

Mercredi 18 décembre, après une nuit d'échanges, les 27 ministres européens chargés de la pêche ont trouvé un accord sur les quotas de pêche et la politique de la pêche commune. Les mesures prises, notamment autour du cabillaud en mer celtique constitue "une atteinte inacceptable aux intérêts de la pêche bretonne", selon le président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard.

Quota pêche
Archives. Illustration

Parmi les accords pris par les ministres européens, "une mesure technique, adoptée afin de protéger l'espèce dans cette zone, va empêcher l'accès de la flotte bretonne à des eaux riches de poissons qui lui fournissent une part non négligeable des ses revenus".

"C'est une atteinte inacceptable portée aux intérêts même des Vingt-Sept à travers ceux de la pêche bretonne, dont les quotas reposent précisément sur la capture de la sole, du cabillaud et de la lotte. La mesure technique approuvée dans la nuit de mardi à mercredi rend de fait des dizaines de navires bretons persona non grata dans les eaux de la mer Celtique, pointe le président de la Région Bretagne. C'est d'autant plus incompréhensible que l'urgence pour l'Europe est de faire bloc au moment où s'ouvrent les négociations post-Brexit sur les droits de pêche. Les pêcheurs bretons ne doivent pas servir de variable d'ajustement dans ces négociations."