Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Quimper : en un an, le bar à cidre Le Sistrot a dépassé ses objectifs

Julie Menez, le 28.07.2017

Inspirés par les bars à thèmes de Montréal, deux frères ont ouvert, il y a un an, le Sistrot. Au lendemain du Festival de Cornouailles, malgré la fatigue et la météo maussade, les deux gérants ont le sourire.

Ronan Gire (à droite) et son frère Erwan sont à la tête du Sistrot, un bistrot tendance où le cidre est roi.
Chloé Gire

A la carte du bistrot Le Sistrot, à Quimper, le consommateur a le choix entre environ 60 références de cidre. "Majoritairement du cidre breton et normand. Mais on propose aussi du cidre du Loiret, de Seine-et-Marne et, bientôt, du cidre de Champagne et du pays basque", énumère Ronan Gire, à la tête de l'établissement avec son frère Erwan. La boisson, c'est son rayon, et Ronan Gire, qui gère aussi la salle, est intarissable quand il s'agit de décrire toutes les possibilités du cidre ou de l'eau de vie de cidre, qu'il utilise pour créer des cocktails qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

Un prêt d'honneur pour démarrer

"Ca vient peut-être de ma formation d'ingénieur chimiste", sourit celui qui, il y a encore un an et demi, faisait de la recherche à Montréal. "Erwan y vivait aussi. Lui aussi est ingénieur de formation mais, à Montréal, il tenait une crêperie et ça marchait plutôt bien". Après six ans à Montréal, les deux Quimpérois se décident à revenir au pays. Influencés par le concept de bar à thème, qui cartonne à Montréal, ils imaginent d'utiliser le cidre, produit phare de la région. Les choses se mettent rapidement en place : "On a évoqué le projet au début de l'automne 2015. Erwan est rentré en décembre. Il a commencé à chercher un local, à faire le tour des banques pour trouver un financement..." Un prêt d'honneur de 10.000 € accordé par Initiative Cornouaille viendra consolider le projet.

Le Sistrot, contraction de "sistr" (cidre, en breton) et de "bistrot", a ouvert en juin 2016, boulevard Amiral de Kerguelen, sur les quais, à Quimper. Cuisine soignée, qui fait la part belle aux produits frais et locaux, et cidre, la combinaison séduit. "Le bilan est très positif. Nous avons dépassé les objectifs fixés de 15 %", indique Ronan Gire, qui précise : "On a d'ailleurs embauché un deuxième cuisinier. Ce qui fait que nous somme quatre à présent. Mon frère, lui, s'occupe de la gestion et de diriger la cuisine, et moi je m'occupe de la boisson de la salle."

Une clientèle jeune et féminine 

Après un peu plus d'un an d'exercice, les deux frères ont maintenant identifié leur clientèle. "On a remarqué un rajeunissement de notre clientèle, qui est assez féminine. Nous servons beaucoup de femmes actives, entre 25 et 40 ans. Et, bien sûr, des personnes curieuses de découvrir du cidre de partout." Même si, en cette période estivale, c'est le cidre breton qui a davantage les faveurs de la clientèle touristique. "Le Festival de Cornouaille qui vient de se terminer a été plutôt calme, à cause du temps qui n'était pas terrible. Mais en une semaine de festival, on a fait l'équivalent de deux semaines normales. On a fait une moyenne de 100 couverts par jour, se félicite le restaurateur. Par rapport au festival de l'an dernier, nous avons fait 20 % de chiffre d'affaires en plus."


Le Sistrot

 

 


Taille du texte

L'évènement

Votre PME n’est pas à l’abri de la menace cyber ! Inscrivez-vous dès maintenant pour apprendre à vous défendre contre ce cyber fléau.

Organisé par la Gendarmerie de Bretagne en partenariat avec CCI innovation Bretagne, ce colloque aura lieu le jeudi 14 décembre 2017 de 14h00 à 17h30 à la CCI Ille-et-Vilaine à Rennes. Inscription obligatoire.