Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

A Quimper, Eclisse France s'épanouit dans son nouveau bâtiment de 5.000 m²

Julie Menez, le 25.09.2019

L'inauguration de ses nouveaux locaux marque pour Eclisse France, à Quimper, le début d'une nouvelle étape pour l'entreprise, spécialiste des portes coulissantes d'intérieur. Retour sur un projet fondateur pour les salariés et les dirigeants.

Eclisse France Quimper
Eclisse France

L'idée d'un nouveau site pour l'entreprise qu'il a fondée il y a plus de 20 ans, Christian Rénevot l'a eue en 2016. Eclisse France envisageait alors d'acquérir un bâtiment proche du sien, zone de Ergué-Armel pour s'agrandir, mais il était préempté par la mairie. Il fallait donc aller de l'avant et déménager.

"Aidé d'un architecte et d'un consultant, mon père, qui a toujours été dans la construction, est à l'origine de ce nouveau bâtiment, zone artisanale du Grand Guelen", souligne Laurence Rénevot, présidente d'Eclisse France. L'investissement total (acquisition du terrain de 16.000 m² et construction du bâtiment de 5.000 m²) se chiffre à 4M€. Si les surfaces d'atelier (500 m²) et de stockage (3.800 m²) sont sensiblement les mêmes qu'avant, les salariés disposent aujourd'hui de bureaux plus spacieux, d'espaces de détente plus agréables et d'une salle de réunion. Auparavant répartis sur trois niveaux, les différents services sont désormais tous de plain-pied.

De l'enseignement à la direction d'une entreprise

Pour l'entreprise spécialisée dans les portes à galandage et qui commercialise chaque année 70.000 châssis, ce projet de nouveau site a été l'occasion de donner un nouveau élan à l'entreprise. "C'est à la fois un aboutissement et le début d'une nouvelle ère", résume Laurence Rénevot. Arrivée dans l'entreprise en 2014, à l'invitation de son père et en vue d'en reprendre, à terme, les rênes, celle qui a été enseignante pendant onze ans reconnaît sans peine avoir dû se faire une place et tout apprendre d'un univers qui lui était étranger : le métier, le management, la gestion... Epaulée par un coach consultant pour la partie management (le même qui a épaulé le directeur d'Eclisse France sur le projet de bâtiment), Laurence Rénevot s'est immergée dans l'entreprise.

Un projet construction avec les salariés 

"Le projet de nouveau site a été l'occasion de travailler avec tout le monde et de réorganiser l'entreprise, de structurer davantage. Nous avons ainsi fait monter des collaborateurs en compétences afin d'avoir des responsables de service qui gèrent chacun leurs équipes. Pour l'aménagement du bâtiment et particulièrement des nouveaux espaces de stockage et d'ateliers, nous avons ainsi pu faire remonter les besoins et les remarques de ceux qui y travaillent : les premiers concernés", apprécie la présidente d'Eclisse France, très attachée à la question de la prévention des risques et à la sécurité.

De meilleures conditions de travail

L'entreprise a ainsi fait l'acquisition de racks dynamiques (qui permettent un meilleur roulement) et d'une machine d'emballage qui facilitent le travail des ouvriers. Des investissements supplémentaires qui ont bénéficié d'une aide de la Carsat Bretagne. "La priorité des nouveaux aménagements n'est pas d'améliorer la productivité, qui est bonne, mais bien les conditions de travail, insiste Laurence Rénevot. Ce qu'on remarque, c'est aussi que ça était bénéfique sur l'ambiance de travail. On sent un véritable élan, tout le monde est plus impliqué." La preuve avec un déménagement mené tambour battant en un peu moins d'une semaine et sans avoir quasiment dû suspendre la production.

Des produits techniques et design

Ce 20 septembre, l'inauguration du bâtiment a réuni 160 personnes dont neuf personnes d'Eclisse, l'entreprise italienne dont la société quimpéroise est une filiale. "Mon père a rencontré M. De Faveri à un salon du bâtiment et c'est comme ça qu'est née Eclisse France." Les produits sont initialement fabriqués en Italie. Les équipes quimpéroises se chargent de la transformation des produits pour des réalisations sur mesure et de l'expédition et de la commercialisation. Eclisse France emploie 28 personnes ainsi que quatre commerciaux pour couvrir la France et vendre les produits aux entreprises de négoce en matériaux.

"Nous participons aussi à l'élaboration des nouveaux produits, car Eclisse est en constante réflexion pour répondre aux différents besoins du marché. Nous travaillons sur des produits techniques en termes d'acoustique ou d'usage mais aussi design", précise Laurence Rénevot.

(► A droite : Laurence Rénevot, présidente d'Eclisse France. A ses côtés, de droite à gauche : Luigi Faveri, fondateur et dirigeant d'Eclisse ; Christian Rénevot, fondateur et dirigeant d'Eclisse France ; Line Rénevot, qui travaille également dans l'entreprise familiale, et Mme De Faveri).

En savoir plus