Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Ports finistériens : une année 2018 satisfaisante

Julie Menez, le 13.02.2019

Gestionnaire - ou actionnaire majoritaire - de 22 équipements, la CCIMBO revendique une véritable expertise en ce domaine.

CCIMBO Brest
Archives BE
Centrée sur l'action au service de son territoire et du développement économique, elle met en œuvre "une politique dynamique et volontariste d'investissement, d'aménagement et de gestion d'équipements structurants". Les chiffres sont parlants : 70 M€ de produits d'exploitation, 500 employés.$
 

>> DOSSIER : Finistère : des équipements performants au service du territoire

>> LIRE AUSSI le bilan 2018 et les perspectives 2019 des aéroports finistériens

Port de Brest

Concession commerce

Avec 2,8 millions de tonnes (+ 16 % par rapport à 2017) en 2018, le port de Brest conforte sa place de premier port breton. Il a accueilli 14 paquebots de croisière (dont cinq nouveaux) : 16.172 passagers ont fait escale dans la Cité du Ponant (+ 36 %).

La plupart des trafics du port sont attendus plutôt à la hausse en 2019 : poursuite du travail pour l'intégration des ports de Brest et Roscoff dans les réseaux transeuropéens de transport (TEN-T), poursuite du projet "Atlantic blue port services" visant à améliorer les services portuaires pour la gestion des effluents des navires.
 
2,5 M€ d'investissements sont programmés en 2019.

Concession réparation navale

En 2018, 21 navires ont été accueillis en formes de radoub (25 en 2017) et douze navires l'ont été aux quais de réparation (17 en 2017).  Le chiffre d'affaires de la concession reste stable. Le taux d'occupation de la forme de radoub n°1 est jugé très satisfaisant grâce, notamment, à la diversification des activités (réparation navale, déconstruction de navires, construction de pontons…).

2,5 M€ sont au programme du plan d'investissements.

Concession pêche

La criée de Brest enregistre une hausse de 5,7% des tonnages (1.920 tonnes) et de 11,2% de son chiffre d'affaires (valeur de 9.700 K€). Sur le podium des espèces pêchées on trouve la lotte (400 tonnes), les araignées (300 tonnes) et les coquilles saint-jacques (180 tonnes).

La criée bénéficiera principalement des investissements structurants suivants en 2019 : prolongement du quai de débarquement, automatisation de la salle de tri.

Port de Roscoff

Concession commerce

  • + 5,9 % de trafic passagers en 2018 (547.788 passagers), dont 367.146 pour la Grande-Bretagne , 179.358 pour l'Irlande et 1.284 pour l'Espagne
  • + 4,3% de trafic véhicules (190.180 véhicules)
  • + 4% de trafic marchandises ferries et – 20 % pour le trafic marchandises conventionnel

Au menu des perspectives de cette année : pour Brittany Ferries, trois escales supplémentaires par semaine, soit une centaine de rotations supplémentaires. Pour Irish Ferry, l'arrêt des rotations avec Rosslare est programmé.

Concession pêche

La criée de Roscoff a commercialisé 4.808 tonnes de produits, soit 13% de moins par rapport à 2017. Cette baisse du tonnage s'explique par les arrêts techniques exceptionnellement long des chalutiers au cours de l'année 2018 (-22% en tonnage chalutiers). Le tonnage des fileyeurs et des côtiers est, lui, en hausse de 8% et permet de compenser en partie.

Concession plaisance

+ 4 % de bateaux de passage avec 4.811 bateaux mais 10 % de journées d'escales en moins (11.876).

Ports de pêche de Cornouaille

>> LIRE AUSSI : Ports de pêche de Cornouaille, 7,3 M€ d'investissements prévus sur l'année

50.800 tonnes de produits ont été débarquées en 2018. La répartition du tonnage est la suivante : 46 % pour Le Guilvinec, 21% pour Penmarc'h, 14% pour Douarnenez, 9 % pour Concarneau, 7 % pour Loctudy et 3% pour Audierne.

  • En criée : 37.000 tonnes (-5.5 % par rapport à 2017) pour une valeur de 124 M€ (-5.8 %).
  • Hors criée : 13.800 tonnes (+ 2.5% par rapport à 2017) pour une valeur de 21,6 M€ (+ 13 %).

Port de Concarneau

Concession réparation navale : 153 mouvements de navires en 2018  entre la cale sèche, l'ascenseur à bateaux  et le nouvel élévateur à sangles.

Port de plaisance de Morlaix

Le nombre d'abonnés (194) enregistre une baisse de 3%, comme le nombre de bateaux de passage (- 22 %), les embarcations privilégiant Roscoff.

Port de l'Aber Wrac'h

Le nombre de bateaux visiteurs est en hausse de 8 %, comme le nombre de nuitées (+12%). On enregistre aussi une nette augmentation du nombre de bateaux en provenance du Royaume-Uni.

Port du Conquet

En 2018, 22 navires de pêche étaient en activité. Pour la partie plaisance, le port compte 273 abonnés annuels. La situation est comparable à 2017.

Port de l'Aber Ildut

En 2018, ce sont 48.800 tonnes d'algues qui ont été récoltées, contre 42.200 tonnes en 2017.

Un équipement à part : le Château du Taureau

Perle patrimoniale et équipement touristique géré par la CCIMBO, le Château du Taureau, en baie de Morlaix, a connu une très belle année 2018.
 
Il enregistre une hausse de 32% de sa fréquentation en 2018, avec 28.629 visiteurs, dont 89% sont Français (ils viennent majoritairement de Bretagne, d'Ile-de-France, puis du Nord-Pas de Calais-Picardie)
 
11% de la clientèle accueillie est d'origine étrangère : Belgique, Pays-Bas et Royaume-Uni sur le podium. Les chiffres d'affaires profitent de la hausse de la fréquentation : + 28 % pour la billetterie et  + 77% pour la boutique.
 
A noter, une forte progression de la réservation en ligne, privilégiée aujourd'hui par 23% des utilisateurs, contre 8% en 2017. 

L'évènement

Acquérez les fondamentaux de la création ou de la reprise d'entreprise

5 jours pour entreprendre

Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise ? Cette formation certifiante de cinq journées, proposée à la CCI-Morlaix, du 1er au 5 avril, vous permettra d'acquérir les fondamentaux nécessaires à sa réussite.