Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Port de commerce de Lorient : les chiffres de l'année 2017

Julie Menez, le 17.01.2018

L'année 2017 a été satisfaisante pour le port de commerce de Lorient, équipement géré par la Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan. Le tonnage global manutentionné (2.275.153 tonnes) augmente de 2,82 % par rapport à 2016. Le service remorquage enregistre quant à lui 15 % de remorques supplémentaires.

Port de commerce Lorient
CCI Morbihan
L'année 2017 au port de commerce de Lorient a notamment été marquée par la venue du Président de la république Emmanuel Macron, en juin ; par le renouvellement de la labellisation PERS ECOPORT (label européen attribué aux ports mettant en oeuvre de bonnes pratiques environnementales) et, plus récemment, par l'approbation des conditions d'admission et de déchargement des navires transportant une cargaison en vrac sous fumigation.

Le trafic 2017 au port de Lorient

Les hausses

Les hydrocarbures : en 2017, 957.655 tonnes d'hydrocarbures ont été déchargées au port de Lorient. Cela représente une augmentation de 5 % par rapport à 2016 (911.717 tonnes). Une belle progression, note la CCI du Morbihan qui rappelle "l'investissement de près de 13,4 M€ pour le projet BEOL" (bacs de stokage à double paroi).

Les vracs de construction : signe de reprise dans la filière du BTP, tous trafics confondus, le tonnage pour les vracs de construction est en hausse de 11,2 %. Il atteint en 2017 548.474 tonnes contre 493.365 fin 2016.

Le sable : 500.641 tonnes de sable ont été déchargées en 2017, c'est 15,7 % de plus qu'en 2016. "Nous pouvons remarquer la réorganisation des sabliers", indique la CCI.
 
Les pneus broyés : belle hausse de ces produits recyclés en 2017, avec + 131,4 % du tonnage déchargé (26.101 tonnes) en 2017 par rapport à 2016. De nouveaux débouchés vers le Maroc expliquent la croissance de ce trafic de faible valeur ajoutée.
 
Divers : 39.751 tonnes de marchandises diverses (pâte à papier, engrais, fonte) contre 33.309 tonnes en 2016, soit une hausse de 19,34 %. A noter que six bateaux transportant de la pâte à papier ont été déchargés en 2017, contre un seul l'année précédente.
 
Le kaolin : belle progression pour le matériau breton, puisqu'en 2017 9.308 tonnes ont été chargées en 2017, contre 5.831 tonnes en 2016. Cette hausse de 59,6 % s'explique par de nouveaux débouchés au Portugal et en Espagne.
 
Le remorquage : le service remorquage du port de Lorient enregistre une hausse d'activité de 15 %, notamment les sorties des Fremm et Gowind construites par Naval Group et du navire "Le Seine", bâtiment de la Marine qui a été transféré à Concarneau.
 
Les croisières : sept paquebots de croisière, représenant 3.013 passagers, ont accosté à Lorient en 2017, contre six en 2016.A noter que c'est la première fois que l'Albatros, navire de la compagnie Phoenix Reisen, faisait escale dans le port morbihannais.

 

Les baisses

La nutrition animale : 696.864 tonnes ont été déchargées en 2017, contre 757.341 tonnes en décembre 2016, soit -8,4 %. Ce trafic est en baisse depuis plusieurs années. "Une réflexion sur la capacité de stockage est en cours avec Feedsim (Association de professionnels de la nutrition animale) afin de répondre à la demande accrue de traçabilité des matières premières", précise la direction du port de commerce. 

Le ciment : "Le redéploiement des circuits de distribution du groupe Lafarge n'a pas été en faveur du port de Lorient", indique le gestionnaire du port. En effet, en 2017, ce sont seulement 14.980 tonnes de ciment qui y ont été déchargées contre 500.641 tonnes en 2016, soit une baisse de 37 %.

La CCI du Morbihan est également gestionnaire de l'aéroport Lorient Bretagne Sud.

 


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie : inscrivez-vous aux rendez-vous B2B

Open industrie 2018

Autour du thème "Partageons une ambition commune", l'édition 2018 réunira dirigeants, chargés d'affaires, acheteurs, bureaux d'études techniques... L'objectif ? Développer du business de proximité et anticiper les transformations industrielles.