Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Port de Brest : un robot conçu par des élèves de l'Ensta Bretagne afin de nettoyer le fond des silos

Julie Menez, le 13.06.2018

Ce mercredi matin, c'est sur la terrasse de la Chambre de commerce et d'industrie, à Brest, qu'on l'a vu en action. Mais c'est bien dans les huit silos du port de commerce que le prototype mis au point par les élèves ingénieurs brestois va se rendre utile : l'innovation a été développée pour servir le personnel humain.

Robot Brest Ensta CCI

Avec ses quatre roues motrices, il a des allures de rover lunaire mais le robot qui vient d'être livré aux équipes du port de Brest est dédié au nettoyage et pas à l'exploration.

"Il est le fruit d'une bonne collaboration entre la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Bretagne ouest et l'Ensta Bretagne", s'est félicité Jean-Christophe Cagnard, vice-président de la commission équipements de la CCIMBO, au moment de recevoir la télécommande de ce nouveau membre de l'équipe portuaire. 

Le robot pour nettoyer les silos et réduire la pénibilité

Eh oui, ce robot équipé d'une pelle et d'une herse a été conçu pour réduire la pénibilité du personnel chargé d'évacuer manuellement les fonds de silos. En effet, le système mécanique ne permettant pas de vider les sept dernières tonnes de matières premières, cela représentait jusqu'à présent 320 heures de main d'oeuvre par an.

"Un travail en milieu confiné et poussiéreux renouvelé plusieurs fois par an, à raison de sept personnes employées pour vider un silo en une heure. Jusqu'à présent, cela consistait en un ramassage à la pelle", rapporte Nicolas Le Golvan, responsable du terminal multi-vracs silos du port de Brest, chargé des huit silos de 50 m de haut et 13 mètres de diamètre qui dominent le port de Brest.

Une solution innovante mise au point par les étudiants de l'Ensta Bretagne

C'est lui qui, en 2015, est allé frappé à la porte de l'école d'ingénieur de Brest, l'Ensta Bretagne, pour trouver une solution. La problématique de l'équipe portuaire s'est parfaitement inscrite dans les près de 200 projets d'étude et de conception conduit chaque année par les étudiants. "Ils sont formés aux projets technologiques innovants et l'accent est mis sur la pédagogie par le projet", a d'ailleurs rappelé Pascal Pinot, directeur de l'Ensta Bretagne.

Près de 100 élèves ont planché sur le sujet et produit 26 concepts différents. Sur les deux avant-projets finalement sélectionnés, la CCIMBO, gestionnaire du port de Brest, a retenu le robot modulaire à quatre roues motrices et commandé le prototype.

Le robot livré ce mercredi 13 juin pour le nettoyage de fond de silos est le premier du genre à être utilisé dans un port de commerce. Il a fait l'objet de premiers tests en mars, qui se sont avérés concluants. "Le robot se localise dans le silo et permet de nettoyer un silo en une heure, en mobilisant deux personnes seulement. Ses batteries lui donnent l'autonomie nécessaire pour enchaîner le nettoyage de deux silos", détaille Jean-François Guillemette, enseignant en conception mécanique à l'Ensta Bretagne et coordinateur de ce projet.

Entre les mains de l'équipe portuaire

A présent robot et télécommande sont entre les mains de l'équipe portuaire qui va perfectionner son pilotage de l'engin. Si des évolutions sont d'ores et déjà envisagées, notamment pour améliorer la motricité du robot sur le sol meuble, il va permettre de faire gagner un temps précieux au personnel du terminal vracs.

"Le plus pénible de la tâche est fait par le robot. De plus, les agents vont pouvoir se consacrer à des tâches à plus haute valeur ajoutée", conclut Jean-Christophe Cagnard qui s'est lui-même essayé au pilotage de cet engin innovant, sous la surveillance de Thierry Ropert, enseignant en conception mécanique qui a encadré et finalisé la conception du robot.

 

 


Taille du texte

L'évènement

Lundi 2 juillet, venez porter un regard prospectif sur les nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Lundi 2 juillet, venez  porter un regard prospectif sur les  nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Comment les acteurs "historiques" peuvent-ils se réinventer ? Quelles conséquences et nouveaux défis à relever pour leurs fournisseurs ? Jusqu'où la fragmentation de la consommation peut-elle recomposer le paysage commercial ? L’atelier conférence aura lieu à Rennes à la CCI Ille-et-Vilaine : programme et inscriptions.