Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


A Plougastel-Daoulas, Tam veut atteindre les 20 tonnes de spiruline par an

Julie Menez, le 22.01.2018

Transformer 2 hectares de culture maraîchère sous-serre pour produire de la spiruline, c'est le tournant pris par les frères Gouennou, à Plougastel-Daoulas, depuis 2015.

Cyane spiruline Plougastel Daoulas
Tam - Cyane

Un pari gagnant. En 2017, la société Tam a produit plus d'une dizaine de tonnes de cette micro-algue aux multiples vertus. "Nous sommes leader en termes de capacités de production, par rapport aux autres entreprises françaises", relève Fabrice Gouennou, président directeur général.

La spiruline profite d'être cultivée sous-serre

L'objectif affiché est de passer le cap des 20 tonnes en 2018. Un vrai défi, comme le souligne le dirigeant : "C'est une culture peu maîtrisée à cette échelle-là, nous partons d'une page blanche." En effet, la spiruline nécessite un environnement stable, il faut donc lui éviter des variations de température. L'entreprise finistérienne mise sur le milieu adéquat que représente l'installation sous une serre, qui autrefois abritait des plants de tomates : "Cela permet des conditions optimales pour le développement de la spiruline et évite les risques de contamination."

En novembre, l'entreprise a reçu une certification de production biologique. Un atout supplémentaire pour répondre aux attentes du marché, pour un produit "qui répond pleinement aux évolutions sociétales", tant la spiruline est recommandée pour ses bénéfices.

Des débouchés en Europe

La micro-algue produite par Tam et commercialisée sous la marque Cyane, a notamment pour débouché les compléments alimentaires d'Atlantic Nature, fabriqués dans le Morbihan.

Mais Tam regarde bien au-delà de la Bretagne ou même des frontières françaises. Accompagnée par Bretagne Commerce International, elle vise le marché européen, où il existe peu de producteurs de spiruline pouvant rivaliser en termes d'échelle (la spiruline provient habituellement d'Asie).

 


Taille du texte

L'évènement

Lundi 2 juillet, venez porter un regard prospectif sur les nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Lundi 2 juillet, venez  porter un regard prospectif sur les  nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Comment les acteurs "historiques" peuvent-ils se réinventer ? Quelles conséquences et nouveaux défis à relever pour leurs fournisseurs ? Jusqu'où la fragmentation de la consommation peut-elle recomposer le paysage commercial ? L’atelier conférence aura lieu à Rennes à la CCI Ille-et-Vilaine : programme et inscriptions.