Accès par territoire
Menu principal
Votre territoire

Paysan Breton lancera un premier lait ribot breton en septembre

Julie Menez, le 29.04.2019

La marque Paysan Breton, qui fête cette année ses 50 ans, continue de se réinventer. Cela passe par des évolutions en matière de communication mais aussi le lancement de produits répondant aux attentes fortes des consommateurs.

Paysan Breton

En 2018, Paysan Breton a enregistré une hausse de 7% du chiffre d'affaires réalisé dans les grandes et moyennes surfaces, soit un chiffre d'affaires 2018 de 187 M€ sur ce périmètre.

Le beurre

Sur un marché global du beurre en recul depuis 2015 pour toutes les références (à l'exception du bio : +42% entre 2016 et 2018), Paysan Breton reste en 2018 le numéro 2 des marques nationales avec 15% de part de marché valeur, malgré un recul de 14 % de ses ventes volumes de beurre. Une baisse expliquée notamment par un déréférencement chez Intermarché (hors Grand ouest), en raison de désaccords commerciaux. "La matière grasse disponible pour produire le beurre Paysan Breton, provenant exclusivement des éleveurs adhérents à la marque, tous situés en Bretagne et Pays de la Loire, contraignent Paysan Breton à limiter le développement commercial de ses volumes et à réduire les promotions (5,1% de ventes sous promotion contre 19,1% pour le marché)", note aussi Paysan Breton dans un communiqué.

A noter que le beurre « La Pointe de Sel » se distingue avec 1 million de foyers acheteurs (+ 370.000 nouveaux consommateurs en 2018) et + 16 % en volume de vente.

Le fromage

L'incontournable Fromage Fouetté "Madame Loïk" poursuit sa croissance à deux chiffres et dépasse les 3.000 tonnes vendues, avec des ventes qui ont triplé en huit ans. En 2018, ces fromages sont les premiers contributeurs en gains volumes du marché. Sur la version "nature", Paysan Breton est numéro 2 des marques nationales avec 13,6% de part de marché volume. Sur les versions aromatisées, Madame Loïk croit de 10,9% quand le marché chute de 3,5%.

Après la relocalisation du sourcing de ses aromates en France, Paysan Breton va tester en 2019 la suppression du sur-emballage carton du Fromage Fouetté Madame Loïk et mesurer si cette réduction des déchets est compatible avec une bonne visibilité en rayon.

Sur l'emmental, Paysan Breton est l'une des rares marques nationales à évoluer positivement avec +6 ,5% en volume. Si sa part de marché reste aujourd'hui faible, la marque ambitionne de se développer sur ce marché, en obtenant de nouveaux référencements sur le territoire national.

Les crêpes

"Des offres alternatives "faites sur place" en magasin poussent le marché des crêpes de pâtisserie industrielle dans le rouge", remarque Paysan Breton, qui note une nécessité de redéfinir l'offre.

En avril 2019, a été lancée une crêpe fourrée  "chocolat-nougatine", un parfum inédit correspondant aux tendances du marché. Pour reprendre des parts de marché, la crêpe traditionnelle Paysan Breton, qui enregistre une décroissance de 14,4%, affichera désormais plus clairement l'origine Bretagne et Pays de la Loire des principaux ingrédients, et le message clé "Au nom du bon". La marque s'engage à utiliser 100% d'œufs plein air d'ici 2025, un sourcing entamé dès cette année.
 

Un premier lait ribot bio

Paysan Breton reste leader sur le lait ribot avec 51,3% de part de marché en volume. Le lait Ribot Bio, fabriqué sur le site de Lanfains dans les Côtes-d'Armor, sera mis sur le marché en septembre, et apportera un chiffre d'affaires additionnel, "avec 65% des acheteurs de lait Ribot qui affichent une intention d'achat". 

Des valeurs réaffirmées

"Dans un contexte aux attentes sociétales fortes", Paysan Breton affiche ses valeurs, notamment en faisant figurer sur ses emballages un "cercle vertueux" rappelant ses engagements coopératifs.
Enfin, la marque quinquagénaire s'offre une campagne de publicité à la télévision, mettant en scène toutes ses gammes de produits. La diffusion de ce spot s'accompagne de campagnes digitales et d'animations ou promotions. Ainsi un jeu concours "spécial 50 ans" permettra-t-il "à une quinzaine de consommateurs de faire un voyage découverte au cœur des bonnes pratiques 'de la ferme aux sites de production'".  
 

L'évènement

L'impact de la guerre économique sur les grandes entreprises du Morbihan

Guerre Economique

Intitulée "La guerre économique, une réalité d'aujourd'hui", la conférence -débat proposée conjointement par la CCI du Morbihan et le Syndicat français de l'intelligence économique (Synfie) s'accompagne du lancement national de l'Observatoire de l'intelligence économique. Nombre de places limité, événement s'adressant majoritairement aux chefs d'entreprises. Inscriptions en ligne.