Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

L'Aract Bretagne veut créer un cluster pour tester le télétravail

Julie Menez, le 21.08.2017

Permettre aux entreprises bretonnes d'expérimenter le télétravail, c'est ce que proposent l'Aract Bretagne, le cabinet Barthélémy Avocats, les CCI du Morbihan et d'Ille-et-Vilaine et Fanny Dufour, de Résonance 32.

Dans l'imaginaire collectif, le télétravail est souvent associé à des conditions de travail très souples, où l'on n'a que les bons côtés d'un emploi, avec l'avantage de rester chez soi. Et pourtant ! "Il faut faire attention à l'isolement des salariés, à l'hyperconnexion, à l'invasion de la sphère privée par le travail", énumère Hélène Plassoux. Mais pour la chargée de mission à l'Agence régionale pour l'amélioration des conditions de travail, organisé dans de bonnes conditions, le télétravail peut être un levier positif.

Représentation des salariés et de la direction

En partenariat avec le cabinet Barthélémy Avocats, les CCI 56 et 35 et la consultante Fanny Dufour, de Résonance 32, l'Aract propose aux entreprises bretonnes qui le souhaitent d'expérimenter le télétravail, sous la forme d'un cluster. Les entreprises ciblées doivent avoir moins de 300 salariés et être bretonnes.

"Il y aura quatre temps collectifs, interentreprises, pour échanger sur le télétravail. L'entreprise devra dépêcher un binôme, à savoir un représentant des salariés et un représentant de la direction. Et mobiliser un groupe de travail, en interne", détaille Hélène Plassoux.

Des temps intra-entreprises, avec l'intervention de Fanny Dufour, consultante, seront aussi au programme. "Nous sommes persuadés que le télétravail est un sujet dont la coconstruction peut se faire de façon aisée. C'est un terrain où les entreprises peuvent expérimenter de nouvelles formes de travail collectif."

L'expérimentation commencera quand suffisamment d'entreprises se seront inscrites. Avis à ceux qui veulent sauter le pas !
 

Dix jours d'accompagnement sur dix mois, 2.700 euros. Renseignements auprès de l'Aract Bretagne.

 


L'évènement

Santé du dirigeant : une conférence en ligne pour ré-entreprendre sans s'épuiser

La crise du COVID-19 induit des changements majeurs : tout est possible, le meilleur comme le pire. Cette conférence, organisée par la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur en partenariat avec la CCI Morbihan, donne à l'entrepreneur des pistes pour entreprendre dans un monde plus incertain tout en veillant à se préserver.

Animée par Olivier Torres, professeur à l’Université de Montpellier et Montpellier Business School, Président de l’Observatoire Amarok, premier observatoire sur la santé des chefs d’entreprises et travailleurs indépendants ; Laure Chanselme, psychologue et Chihiro Kageura, chargée de mission, cette conférence sera centrée sur l'entrepreneuriat et l'entreprise : elle restituera les résultats de l’enquête nationale de l’Observatoire Amarok et abordera notamment la question de la vigilance entrepreneuriale et comment entreprendre dans l'incertitude avec cette reprise et ce redémarrage d’activité. La deuxième partie fera un focus sur l'entrepreneur en tant qu'individu et sur l'importance de se préserver pour pouvoir entreprendre sans s'épuiser.

LE 06 JUILLET 2020 - WEBINAIRE - DE 18H30 À 19H30