Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Interprofession du port de Concarneau : 25 ans de mobilisation pour les emplois et la filière

Julie Menez, le 19.09.2018

Créée en 1993 pour faire face au déclin de la pêche, jusqu'alors activité phare de Concarneau, l'Interprofession du port de Concarneau fête ses 25 ans. A cette occasion, les entreprises de la construction-réparation navale ouvriront leurs portes pour montrer leur savoir-faire, les 21 et 22 septembre. De quoi susciter des vocations !

IPC Concarneau
IPC

L'histoire de l'IPC est jalonnée de "combats" que les professionnels de la construction et de la réparation navales de Concarneau ont mené pour faire perdurer leur activité.

Le premier défi de l'IPC a été celui de la construction d'une cale sèche. Une idée lancée et portée par Guy Piriou, Raymond Cosquéric (président fondateur de l'IPC), et Guy Guermeur, ancien député européen, dès 1995. Il s'agissait de se doter d'un équipement jugé indispensable pour répondre au développement des activités et aux besoins des armateurs, recevoir des bateaux jusqu'à 110 m et s'ouvrir à de nouveaux marchés pour pallier la baisse du marché pêche.

>Le programme des 25 ans de l'IPC

Pour mener à bien son projet, l'IPC a créé la Société d'Exploitation de Moyens de CARénage (Semcar), qui regroupe une majorité d'associés membres de l'association et un pool bancaire. Cela a permis l'apport de 2,3 M€, soit plus de 20% d'autofinancement privé par les entreprises du port de Concarneau pour un outil public dont l'investissement a représenté 11,43 M€, avec la participation de l'Europe (Feder), de l'Etat, de la Région Bretagne, du Département et de la Ville de Concarneau. La cale sèche, inaugurée le 1er février 2002, "a fortement contribué à faire de Concarneau un pôle important de construction et de réparation navale sur la façade Atlantique", rappelle l'IPC. A ce jour, 261 navires sont entrés en cale, soit près d'une vingtaine de bateaux par an.

Une aire de réparation navale modernisée

L'Interprofession du port de Concarneau s'est ensuite engagée dans le projet de modernisation de l'aire de réparation navale et l'acquisition d'un élévateur à sangles de 400 tonnes. Le dossier, initié par l'IPC sous la présidence de Bruno Rouyer puis celle de Maurice Buttet, aura pris près de dix ans. Démarré en 2016, ce chantier à 14 M€ s'est achevé fin 2017 et a permis de doter le port de Concarneau d'équipements de pointe.

Couverture de la cale sèche, Brexit... L'IPC, toujours mobilisée

Aujourd'hui, alors que la Semcar vient d'achever le remboursement de l'emprunt souscrit pour financer la cale sèche, l'IPC a un nouveau projet : la couverture de la cale sèche. Il s'agirait ainsi d'améliorer les conditions de travail ainsi que les conditions d'application des peintures et de prendre en compte les contraintes environnementales légitimes d'un port dans la ville. Avec cet outil, "Concarneau deviendra la seule place de réparation navale totalement aux normes environnementales et cet atout participera à la pérennité des emplois", note l'IPC.

En attendant, l'interprofession reste mobilisée sur différents sujets, comme le Brexit. "Les incertitudes liées à l'accès à la ressource des bateaux français freinent le renouvellement de la flotte de pêche française." 

Association autonome mais pas isolée, l'Interprofession du port de Concarneau travaille avec les collectivités et les acteurs publics. "L'industrie navale concarnoise est un écosystème ouvert. Les entreprises sont présentes et travaillent avec les acteurs des ports, à Brest ou à Lorient... C'est ainsi qu'en 2017 est née L'Interprofession de Bretagne Sud qui réunit les deux associations professionnelles du secteur de la construction et de la réparation navale des ports de Concarneau et de Lorient, dans le but de booster le développement des activités de leurs membres en Bretagne Sud", rappelle l'IPC.


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.