Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

International : le World Trade Center Brest veut être au service des entreprises de la pointe bretonne

Julie Menez, le 22.10.2018

Fédérer les entreprises de l'Ouest breton actives à l'international et rendre la pointe bretonne visible sur la carte des décideurs internationaux : le World Trace Center Brest, porté par la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Bretagne ouest (CCIMBO) Brest, sera officiellement lancé le 8 novembre. Présentation avec Sébastien Cann, responsable du World Trade Center Brest.

World Trace Center Brest
B.Kermarec/CCIMBO

Pourquoi un World Trade Center à Brest ?

Sébastien Cann : Il s'agit de doter la pointe bretonne d'un outil de promotion territoriale à l'international, complémentaire de ce que fait Bretagne Commerce International (BCI) avec qui nous allons d'ailleurs signer une convention.

L'atout majeur du réseau de la World Trade Centers Association est de bénéficier d'un maillage relativement fin. Brest va ainsi faire partie des 320 World Trade Centers déjà créés dans 90 pays. En France, il en existe douze, dont les plus proches de chez nous sont à Nantes et à Rennes. Les adhérents du World Trade Center Brest pourront bénéficier de ce réseau, notamment des accords de réciprocité et développer leur connaissance fine territoires qui les intéressent.

> LIRE AUSSI : Le World Trade Center Brest, un nouvel atout pour le rayonnement international des entreprises du Finistère

Quelles sont les missions du World Trade Center Brest ?

Elles s'organisent autour de six grands axes : réseau, business, avantages, centre d'affaires, compétences et communication.

Favoriser le réseau au travers de l'animation de clubs. Il y a d'abord le Club du World Trade Center de Brest, qui va réunir des entreprises bretonnes exportatrices ou actives à l'international. En 2019, nous lancerons deux clubs "Pays", autour de la Chine et de l'Allemagne. Nous prévoyons trois ou quatre animations par an pour chacun de ces deux clubs, notamment sous l'angle interculturel.

Nous organiserons aussi des conférences plénières afin de prendre la hauteur sur l'international. Nous inviterons de grands dirigeants à témoigner ou alors des intervenants avec une approche géopolitique des sujets. Ainsi, le 10 décembre, nous recevrons Julien Marcilly, économiste en chef de Coface, pour parler du "monde de demain". Enfin, fin 2019 nous lancerons un club des start-up à l'international.

Les adhérents au World Trade Center Brest auront accès à un volet "avantages" : des remises dans les 26 hôtels du groupe Océania, dans les hôtels du réseau Accor, sur des vols Air France... Nous sommes en train de finaliser plusieurs partenariats avec des prestataires de services.

Nous proposerons également des salles de réunion ou des bureaux à louer, un salon VIP, ainsi qu'un service de domiciliation.

Sur le volet "compétences", nous allons proposer un petit déjeuner en anglais par mois. Et deux fois par an, des sessions d'entraînement pour pitcher en anglais.

Enfin, la partie communication se mettra progressivement en place. Elle comprendra l'édition d'une newsletter, l'organisation de trophées de l'internation et d'un dîner de gala international, de la remise de trophées de l'international ou encore la création d'un "Wall of fame" pour valoriser les acteurs clés du territoire à l'international.

Pratique : L'adhésion annuelle au World Trade Center Brest  de 450 €.
Réunion de lancement du World Trade Center Brest, le jeudi 8 novembre, de 17 h 30 à 20 h 30, au siège social de Kohler SDMO, rue de Kerervern, à Guipavas. Nombre de places limité, inscription auprès Karine Le Moal, par courriel ou au 02.98.00.38.71.


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.