Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Innovation : le robot-dévaseur morbihannais reçoit un "audacity award" à Saint-Nazaire

Julie Menez, le 10.11.2017

L'entreprise Environnemental Sediment Treatment, dont le siège est à Saint-Avé, vient de recevoir une nouvelle distinction pour son invention. De quoi lui ouvrir les portes de certains industriels. Le dirigeant d'EST, Philippe Pétard, sera présent au salon Breizh Transition, à Quimper, les 16 et 17 novembre.

Robot dévaseur de Philippe Pétard
EST

Philippe Pétard est un inventeur heureux. Il vient de recevoir un nouveau prix pour son robot-dévaseur. Une nouvelle étape dans son aventure entrepreneuriale.

Il dirigeait l'entreprise Eltic, cofondée à Saint-Avé (56) avec sa soeur, quand il a eu l'idée de construire un robot-dévaseur pouvant assurer le dragage et le curage des plans d'eau, de façon autonome. "L'idée est venu d'un problème personnel d'envasement, à l'hiver 2013-2014", raconte l'entrepreneur qui invente alors le tout premier robot-dévaseur. 

COP 21 : le robot-dévaseur lauréat d'un trophée 

Fin 2014, il crée une nouvelle société, toujours avec sa soeur : EST pour Environnemental Sediment Treatment. "A la création, d'EST, nous avons déposé trois brevets sur notre robot", précise Philippe Pétard.

En 2015, à l'occasion de la COP 21, l'entrepreneur reçoit des mains de Ségolène Royal, alors ministre de l'Ecologie, du Développement durable et des Energies, un Trophée Solution Climat, dans la catégorie "Adaptation aux effets du changement climatique - Prix PME".

Surfant sur cette distinction, en 2016, EST noue un partenariat avec IFP Energies nouvelles et Schneider electric France pour la construction d'un robot pré-industriel. Très impliqués dans cette nouvelle aventure, le frère et la soeur revendent donc, la même année, l'entreprise Eltic à leurs salariés, qui la reprennent en Scop.

Trouver des partenaires industriels pour construire les robots

Installé en Loire-Atlantique, Philippe Pétard est accueilli au Village by CA de Nantes. Fraîchement lauréat d'un "audacity award", catégorie "vert et écotechnologies", remis à Saint-Nazaire, Philippe Pétard mise sur cette nouvelle récompense. Elle devrait lui "ouvrir les portes du tissus industriel de l'économie bleue de Saint-Nazaire, pour trouver des partenaires techniques et technologiques pour le développement de l'entreprise", se félicite l'entrepreneur.

Pour le moment, le siège social d'EST est toujours à Saint-Avé mais Philippe Pétard en est conscient, "selon le cahier de commandes, nous pourrons devoir nous rapprocher d'un industriel". Une trentaine de dossiers sont déjà sur son bureau : des collectivités ou des particuliers qui seraient intéressés pour louer l'un ou l'autre des futurs robots-dévaseurs. "L'objectif pour EST est de commercialiser la prestation de services", explique Philippe Pétard. Le chef d'entreprise sera présent au salon Breizh Transition, les 16 et 17 novembre, à Quimper.

Robot-dévaseur d'EST : comment ça marche ?

Le robot-dévaseur a la particularité de permettre de dimensionner l'extraction de sédiments par rapport à la vitesse d'envasement et de fonctionner de manière autonome. "On enlève un peu plus de sédiments qu'il n'en arrive, en 24 heures", précise le dirigeant de EST. Eau et sédiments sont pompés et acheminés au travers d'un tuyau jusque sur la berge. Là, ils sont séparés et l'eau retourne à l'étang. 

 


Taille du texte

L'évènement

Le commerce connecté à la rescousse des centres-villes

Centre-ville connecté Morbihan

Du 28 septembre au 1er octobre, des commerces de Lorient vont expérimenter de nouvelles solutions. Objectif : continuer d'attirer les consommateurs en centre-ville.