Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Imaginée par une sage-femme du Morbihan, Efelya veut prévenir la mortalité chez les femmes enceintes

Julie Menez, le 25.07.2018

Officiellement créée cette année, l'entreprise Efelya est le fruit de deux années de développement. Alliant intelligence artificielle et données scientifiques, cette solution innovante est pensée comme un praticien virtuel au service des femmes enceintes des pays émergents. Les données collectées devraient servir à construire les politiques de santé publique de ces pays où l'accès aux soins est difficile pour les femmes enceintes.

Efelya suivi grossesse
Letsmile.fr

A peine née, la start-up morbihannaise Efelya fait déjà parler d'elle ! En juin, sa solution numérique de suivi de grossesse, présentée au salon EHealth World Monaco, au début de l'été, a éveillé l'intérêt de nombreux visiteurs, dont la princesse Caroline de Monaco. Plus récemment, la jeune pousse a remporté le prix des internautes lors des Trophées de la e-santé 2018, organisés à Castres durant l'Université d'été de la e-santé. En janvier prochain, elle s'envolera pour participer au CES de Las Vegas.

De bon augure pour ce projet pensé en premier lieu pour pallier les difficultés rencontrées par les femmes enceintes dans les pays émergents et qui sera déployé à l'automne en Amérique du sud, en Asie et en Afrique. "J'ai grandi à l'étranger et, très jeune déjà, j'ai constaté qu'il y avait des disparités dans les soins dispensés d'un pays à un autre, raconte Florine Duplessis, cofondatrice et sage-femme morbihannaise spécialisée dans la surveillance des grossesses pathologiques et la médecine fœtale.

Depuis deux ans, déjà, cette professionnelle de santé, passionnée d'obstétrique, travaille à développer Efelya, dont le nom est inspiré de celui de la déesse seychelloise Ephelia. Rejointe dans l'aventure par son mari, Nicolas Gavard-Pivet, ingénieur spécialisé en algorithmie, chargé de la stratégie scientifique ; et son frère, Nicolas Duplessis, chargé de la stratégie opérationnelle et fort d'une grosse expertise informatique, Florine Duplessis s'est aussi entourée d'un avocat spécialisé dans la e-santé et d'un médecin chargé de recherches, en plus de cinq développeurs externalisés.

Une solution en ligne pour améliorer la prise en charge des femmes enceintes

La solution d'Efelya intègre ainsi toutes les recommandations mondiales pour les suivis de grossesse. "Notre plateforme en ligne et sur mobile veut améliorer la prise en charge des femmes enceintes dans les pays émergents et aider à réduire la mortalité maternelle et infantile en prévenant les six pathologies les plus courantes : l'hypertension, la prééclampsie, le diabète gestationnel, les risques hémorragiques, la menace d'accouchement prématuré et le retard de croissance intra-utérin", énumère Florine Duplessis.

Ne pas alarmer mais prévenir les risques

Les femmes inscrites sur la plateforme Efelya auront accès à un questionnaire de santé complet. En se basant sur les recommandations internationales, l'algorithme développé établira le profil et le niveau de risques des femmes. Un passeport de grossesse leur permettra de renseigner au fur et à mesure de leur grossesse les résultats de leurs différents examens et elles recevront des notifications personnalisées. "C'est de la data et de l'intelligence artificielle, indique la dirigeante d'Efelya. Il ne s'agit pas d'alarmer les patientes mais bien de les alerter quand quelque chose d'anormal et pouvant dégénérer se présente.

La data au services des politiques publiques

Les données enregistrées par la plateforme serviront à établir des statistiques précieuses pour les politiques de santé publique des pays concernés.

"Chaque année, dans le monde, on enregistre 35 millions de grossesses pathologiques et ce sont 300.000 femmes enceintes qui décèdent", déplore Florine Duplessis, partenaire de Zero Mothers Die, organisme international qui oeuvre à la réduction de la mortalité des femmes enceintes et des enfants.

Un suivi de grossesse ouvert aux praticiens

Au-delà des pays émergents, la technologie d'Efelya intéresse aussi les mutuelles ou les voyagistes qui pourront proposer ce service à des femmes enceintes expatriées ou en vacances à l'étranger. "Le praticien virtuel sert à alerter les femmes et à leur dire quand il faut qu'elles aillent consulter un professionnel de santé." Autre intérêt : la patiente dispose d'un accès sécurisé et peut également ouvrir son passeport de grossesse à son praticien.

Dès décembre, Efelya sera disponible en trois langues (français, anglais et espagnol). L'équipe a déjà programmé une version en hindi. "Il existe peu de solutions numériques consacrées à l'obstétrique : tout est à faire et notre solution intéresse déjà énormément... C'est pour ça que nous devons aller vite", analyse avec lucidité Florine Duplessis.

Renseignements sur le site Internet d'Efelya et sur sa page Facebook

 

 


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.