Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Gad à Lampaul-Guimiliau : les partenaires mobilisés pour commercialiser la partie récente du site

Julie Menez, le 03.05.2019

Ce jeudi 2 mai, les institutionnels bretons et finistériens se sont déplacés sur le chantier de déconstruction de l'usine Gad. Le président de la Région Bretagne a réitéré son engagement pour que la friche connaisse un avenir.

Gad déconstruction
DR

Le chantier de déconstruction du bâtiment principal Haut de l'usine GAD (20 000 m²), entamé le 17 janvier pour six mois se déroule dans les délais impartis. Tandis que "les discussions pour réindustrialiser la seconde partie du site, le bâtiment Bas, plus récent", se poursuivent.

Pascal Lelarge, préfet du Finistère ; Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne ; Dominique Ramard, président de l'Établissement public foncier de Bretagne, et les élus locaux (Joëlle Huon, vice-présidente du Conseil départemental du Finistère ; Albert Moysan, président de la Communauté de communes du pays de Landivisiau ; et Jean-Marc Puchois, maire de Lampaul-Guimiliau), se sont déplacés pour rappeler que "la dynamique collective, qui a toujours prévalu quant à l'avenir du site, était maintenue et confortée".

"Un site toujours attractif"

"Je suis convaincu qu'un avenir économique existe sur ce site qui reste attractif, a souligné Loïg Chesnais-Girard. La déconstruction de l'abattoir ne doit pas faire oublier l'histoire mais contribuer à en écrire une nouvelle page, résolument tournée vers l'avenir industriel de la Bretagne.

Si, en dépit de la mobilisation des acteurs publics, aucune activité n'a durablement redémarré sur site de 60.000 m², les élus et les partenaires "ont acté la nécessité de mettre en œuvre une action volontariste en mobilisant l'Etablissement public foncier (EPF) de Bretagne pour acquérir et gérer les lieux pour le compte de la Communauté de communes du Pays de Landivisiau". 

Réindustrialiser le site

C'est ainsi qu'un accord-cadre associant le Préfet de région, le Président du Conseil régional, la Présidente du Conseil départemental du Finistère, le président de la CCPL, le Président de l'EPF Bretagne et le président de la coopérative Cecab (Coopérative agricole bretonne) a été signé en mai 2017, en vue d'agir pour la réindustrialisation du site. Il repose sur une prise en charge des coûts de déconstruction et de dépollution par l'État (500 K€) et la Région (335 K€) et sur une couverture par le Conseil régional du risque pesant sur la Communauté de communes Pays de Landivisiau, au terme du portage par l'EPF.

Suite à l'acquisition de la majeure partie de l'ancien site Gad par l'EPF Bretagne en novembre 2018, la première étape de concrétisation de cet accord cadre a été enclenchée avec le lancement de la déconstruction de la partie haute du site, bientôt terminée. Cela devrait permettre d'accélérer la commercialisation des autres parties du site menée par les services de la Région.


L'évènement

Sécurité économique et numérique à l'honneur, les 19 et 20 septembre 2019 à Saint-Brieuc et à Ploufragan.

Sécurité économique et numérique à l'honneur, les 19 et 20 septembre 2019 à Saint-Brieuc et à Ploufragan.

Le colloque sera  précédé par un « Before », le 19 septembre 2019, ouvert aux étudiants et au public, pour permettre de sensibiliser plus largement les concitoyens aux enjeux de sécurité numérique et économique. Enfin, le colloque SecNumeco, réservé aux professionnels, donnera la parole le 20 septembre 2019 aux spécialistes et experts du domaine. Informations et inscriptions