Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Franchise : Family Sphère ouvre à Quimper et recrute 50 personnes

Julie Menez, le 06.05.2019

Le réseau spécialiste de la garde d'enfants à domicile ouvre une cinquième agence bretonne. Après Rennes, Saint-Malo, Saint-Brieuc et Brest, Family Sphère s'implante dans le Finistère Sud.

Family Sphere Quimper
DR

L'agence quimpéroise Family Sphère vient tout juste d'ouvrir à Quimper et affiche déjà ses ambitions en termes d'activité et de recrutements.

"Pour la rentrée de septembre, je recruterai environ 50 personnes, annonce ainsi Nathalie Fauchart, la nouvelle franchisée Family Sphere. (...) Les profils recherchés sont des candidats diplômés de la petite enfance, des étudiants ou mamies-nounous avec une expérience dans la garde d'enfants."

Les familles seront reçues au 92 bis, avenue de la France Libre à Quimper par Nathalie Fauchart et Cécile Demonchy. Les deux Finistériennes prendront en compte leurs besoins d'un mode de garde pour leurs enfants dès le plus jeune âge : nounou à domicile pour les plus jeunes, accompagnement de l'école au domicile, gardes ponctuelles et baby-sitting ou encore garde avec des horaires atypiques...

C'est après plusieurs années à travailler comme responsable administrative et financière que Nathalie Fauchart a choisi d'entreprendre. Via le réseau Family Sphere, elle a fait le choix de l'autonomie et de la sécurité offerte par la franchise.

>> LIRE AUSSI : Avec la franchise, ils ont sauté le pas de l'entrepreneuriat

Créé en 2006, Family Sphere est un organisme agréé par l'Etat, qui propose des services sur-mesure.

Family Sphere à Quimper : contacts en ligne, par courriel ou au 02.30.99.97.00.


 


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.