Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Ergué-Gabéric (29). La crise sanitaire plonge le complexe Aqua-Forme dans une grande difficulté

Maude Duval, le 12.04.2021

L'entreprise familiale affiche un équilibre financier depuis 25 ans. A la tête du complexe nautique Aqua-Forme, Gérard et Geneviève Planchette multiplient les activités et les embauches pour proposer des prestations diversifiées, toutes centrées autour du sport nautique et du bien-être. Depuis un an, la crise sanitaire est venue mettre un sérieux coup d'arrêt au fonctionnement et à la rentabilité de cet équipement privé. Jusqu'à le plonger dans une situation délicate voire périlleuse pour son avenir.

Gérard Planchette multiplie les initiatives pour faire vivre son complexe nautique Aqua-Forme
Simon Cohen

Le sourire accroché aux oreilles, la mine pétillante et l'énergie débordante, Gérard Planchette accueille plus de 70 000 personnes à l'année dans son complexe nautique et de bien-être Aqua-Forme, situé zone du Rouillen à Ergué-Gabéric. Créé en 1994 sur un terrain alors vague, l'équipement propose aujourd'hui un ensemble cohérent de services avec deux piscines (une intérieure de 18m, l'autre extérieure de 25m), un espace spa doté de deux hammams, un sauna et deux salons de massages, une salle de fitness équipée de matériel de musculation et aménagée pour recevoir des cours collectifs. "C'est l'investissement d'une vie", précise Gérard Planchette qui a construit et développé ce complexe depuis plus de 25 ans, à la sueur de son enthousiasme.

Des ouvertures au compte-goutte

Ces 70 000 "bonjour, merci et à bientôt" ne résonnent plus aujourd'hui, depuis la pandémie. "Dès le premier confinement, nous avons dû fermer les bassins et les cours de fitness que nous dispensons dans une salle dédiée", se rappelle Gérard Planchette. La deuxième douche froide est tombée le 29 octobre dernier avec l'application du deuxième confinement. A nouveau, le centre aquatique a fermé ses portes pour plus de 100 jours d'inactivité : plus de cours de natation, plus d'accueil du public.

"Mi-février, nous avons pu rouvrir le bassin extérieur les samedis, même à perte. Je sais que beaucoup de gens ont besoin de s'aérer, de nager..." Plusieurs centaines de personnes s'y pressent chaque semaine. "L'entrée se fait sur don libre pour que le maximum de personnes puisse en profiter : ceux qui ont les moyens et ceux qui connaissent des difficultés financières. Je rends un service public !", souligne Gérard Planchette. La mairie de Quimper s'est d'ailleurs rapprochée du chef d'entreprise pour réserver le bassin extérieur aux étudiants qui peuvent y venir gratuitement. "J'accueille aussi des sportifs pour leurs entrainements et depuis peu, des personnes titulaires d'une prescription médicale", énumère le fondateur et maître-nageur qui lui, ne compte plus ses heures pour faire vivre sa piscine, ne serait-ce que le temps de ces moments parcellés.

La deuxième vague fut fatale

Depuis le début de la crise, les 10 salariés de l'entreprise Aqua-Forme sont mis en chômage partiel. Depuis plus d'un an, Gérard et sa femme Geneviève comblent donc seuls et bénévolement tous les postes de l'entreprise. Entretien, maintenance, accueil, administration, surveillance... Tout est nickel et géré au cordeau. Gérard y passe ses jours et désormais ses nuits pour assurer l'ensemble des tâches et pallier les difficultés de fonctionnement. "Chaque mois, nous devons payer environ 35 000 euros de charges fixes, indemnisés à hauteur de 10 000 euros mensuels. Nous avons aussi contracté un prêt garanti par l'Etat d'un montant de 130 000 euros, déjà bien entamé et qu'il faudra rembourser. Depuis le début de cette pandémie, nous avons perdu environ 400 000 euros de chiffre d'affaires", estime le chef d'entreprise qui conclut : "La deuxième vague de l'épidémie s'avère fatale."

Un outil structurant pour le territoire

D'autant plus que le complexe est à vendre. Une décision que Gérard Planchette, 68 ans, a prise plusieurs mois avant la crise sanitaire, confiant des qualités et des potentialités de cet équipement privé qui affiche toutes les sécurités, certifications et agréments requis au regard des prestations rendues. Mais la pandémie est à nouveau venue refroidir les approches de potentiels acheteurs.

Accompagné par la CCI métropolitaine Bretagne Ouest dans cette transmission, le cédant entrevoit une solution afin de sécuriser le fonctionnement et la viabilité de cet équipement ouvert à tous les publics, scolaires et associatifs y compris : l'obtention d'une Délégation de service public contractualisée avec une ou plusieurs collectivités locales. "Nous avons appris à nager à plus de 15 000 enfants du territoire dans ces bassins", souligne l'acteur économique local. Les cours de "bébés nageurs" et d'aquagym connaissent également un franc et constant succès. "C'est un outil de travail structurant pour le territoire. J'en appelle donc à son soutien, à défaut de pouvoir assurer une activité normale dans ce contexte sanitaire. »

Voir le site Aqua-Forme
Suivre les cours en ligne dispensés quotidiennement par Gaëlla, sur la page Facebook Aqua-Forme


L'évènement

Open de l'International : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi 2 juillet

Open de l'International  : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi  2 juillet

Le 5 juillet 2021, 150 prestataires étrangers agréés Bretagne Commerce International (BCI) résidant dans 70 pays différents seront à la  disposition des entreprises bretonnes pour les rencontrer en entretiens B2B, trouver de nouvelles opportunités de marchés à l’international, échanger sur des projets ou missions en cours sur les 5 continents…Informations et inscriptions.