Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Entre 2014 et 2015, un quart des salariés bretons a connu la mobilité professionnelle

Julie Menez, le 22.11.2018

Une récente parution de l'Insee Analyses Bretagne démontre que parmi les personnes occupant un poste salarié en Bretagne entre 2014 et 2015, un quart a changé de métier ou d'établissement dans l'année.

Mobilité professionnelle Bretagne

Avec 26 % de salariés (soit 287.000 personnes) concernés par la mobilité professionnelle entre 2014 et 2015, la Bretagne est proche de la moyenne nationale.

La mobilité professionnelle dans notre région diffère selon l'âge, le sexe et le type de contrat. Ainsi, 23 % des femmes ont été en situation de mobilité professionnelle, contre 28 % des hommes. L'étude fait aussi apparaître que la mobilité professionnelle (qu'elle soit voulue ou forcée) concerne davantage les jeunes et les personnes en contrats courts. Ainsi ce sont 40 % des salariés de moins de 30 ans qui connaissent en début de carrière une mobilité professionnelle.

L'Insee Bretagne distingue trois types de mobilité :

  • 12 % des salariés ont changé d'établissement, tout en conservant le même secteur d'activité pour le même métier.
  • 44 % de ceux qui ont changé à la fois d'établissement et de métier ont moins de 30 ans.
  • La mobilité interne (même établissement mais métier différent) est essentiellement masculine.

"La recherche d'une rémunération plus élevée ou de meilleures conditions de travail ne sont pas les seuls éléments moteurs de la mobilité", précise l'Insee Bretagne.

Etude à retrouver en ligne.


L'évènement

S3FOOD : lancement du 2e appel à projets pour accompagner la digitalisation des industries agroalimentaires

S3FOOD : lancement du 2e appel à projets pour accompagner la digitalisation des industries agroalimentaires

Pour encourager l’innovation digitale de la filière agroalimentaire bretonne, Bretagne Développement Innovation a participé au lancement d’un appel à projet dans le cadre du projet européen S3FOOD. L’objectif : détecter et accompagner des projets visant à déployer les technologies associées aux capteurs connectés dans les industries agroalimentaires pour améliorer leur performance et leur productivité. ​

Des financements allant jusqu’à 60 000 € peuvent être éligibles aux PME qui déposent un dossier. Le projet d’adresse aux PME du secteur agroalimentaire, aux équipementiers et aux fournisseurs de technologies numériques.
Les entreprises qui souhaitent déposer un projet sont invitées à prendre contact dès à présent avec Bretagne Développement Innovation pour bénéficier de conseil et d’accompagnement dans cet appel à projets. La date limite de dépôt de dossiers est fixée au 10 mars 2021.

Recommandations