Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Emballages : dans le Morbihan, Linpac Packaging produit des films étirables innovants

Julie Menez, le 15.12.2017

Depuis plus de 30 ans à Noyal-Pontivy, l'usine d'emballages Linpac Packaging conçoit et fabrique des films étirables et des films d'operculage. L'une de ses nouveautés a fait partie des produits finalistes des Oscars de l'emballage 2017. Une vraie fierté pour cette entreprise leader sur le marché européen.

Emballages Linpac Packaging
Linpac Packaging

Seule implantation française de Linpac - kp (3.500 salariés), l'usine morbihannaise dirigée par Martine Brisset a changé de propriétaire en juillet 2017, quand le groupe britannique a été racheté par Klöckner Pentaplast. Ce dernier est spécialisé dans la production de films, alors que Linpac - kp Pontivy fabrique du film alimentaire plastique (films barrières d’operculage ou films étirables). Les deux activités sont donc complémentaires et, dans les mois à venir, ce rachat s'annonce porteur pour l'usine bretonne, dont 80 % des produits s'exportent dans 75 pays différents.

"Ce rachat par Klöckner Pentaplast, ce n'est que du bénéfique. Cela nous ouvre de nouveaux marchés et nous devrions donc voir la production du site augmenter", commente Arthur Guillet, en charge du marketing de Linpac - kp Pontivy. L'usine de 450 salariés devrait par là même voir son effectif augmenter. L'autre bonne nouvelle, c'est la récente nomination aux Oscars de l'emballage 2017, lors de laquelle une entreprise voisine s'est également distinguée en remportant un prix

Linpac - kp : des innovations made in Morbihan

En effet, le film d’operculage LINtop PE HSF, conçu et fabriqué dans le Morbihan, et commercialisé depuis l'été concourrait dans la catégorie « Transformation » parmi les meilleurs produits du monde. Il a été mis au point par le service développement & innovation de l'usine de Noyal Pontivy. "C’est une vraie fierté pour les équipes, pour l'entreprise et pour le territoire", se félicite Arthur Guillet. L'innovation de ce nouveau produit signé Linpac réside dans sa conception, qui en fait un film particulièrement flexible, pour s'adapter aux besoins des clients les plus exigeants, principalement des industriels de l'agroalimentaire. "Le LINtop PE HSF fait 25 microns d'épaisseur, quand les produits concurrents mesurent en moyenne près du double. A titre de comparaison, un cheveu a une épaisseur de 80 microns", précise Arthur Guillet.

Un film plus durable

Dû à sa faible épaisseur, ce nouveau film barrière d’operculage se veut ainsi moins gourmand en matières premières et génère aussi moins de déchets. Il est soudé à faible température et a donc une empreinte carbone réduite. L'autre avantage, c'est sa grande transparence, ainsi que sa rétractabilité, permettant au consommateur de mieux apprécier le produit en barquette. "Enfin, les propriétés barrières de ce film permettent l'allongement de la date limite de consommation (DLC). Elle passe ainsi de trois ou quatre jours à deux semaines selon le produit emballé." Pas anodin, quand on estime que dans les pays industrialisés 40% des produits alimentaires finissent à la poubelle sans être consommés, notamment parce qu'ils sont périmés.

Toujours dans un souci d'innovation et pour répondre aux attentes du marché, Linpac Packaging a développé et commercialisé un nouveau film étirable PVC, le LMO EU 33P, d'une épaisseur inférieure à 10 microns. "C'est un produit tout-en-un, adapté au micro-ondes, à la congélation et utilisable comme film fraicheur. Il bénéficie d'une haute performance et est hautement collant, ce qui permet aux utilisateurs un emballage facile et efficace de leurs denrées. Il permet de tout emballer, puisqu'il respecte les normes Européennes (UE) les plus sévères", vante Arthur Guillet. Ce film étirable est également proposé à des « converteurs », qui l'achètent en bobines mères (pouvant dépasser plus de 10.000 mètres) avant de le redimensionner pour en faire les bobineaux vendus en grandes surfaces.

Un produit "universel" bientôt sur le marché

Enfin, l'entreprise mise aussi beaucoup sur sa prochaine nouveauté : le LINtop PE LSF, film d’operculage fin de 30 microns, qui est un film « universel » qui pourra s'adapter sur toutes les machines de conditionnement (operculeuses inside cut et outside cut, lignes de thermoformage) qu'utilisent les industriels. "Cela apportera plus de flexibilité à nos clients tout en apportant des qualités optiques exceptionnelles", résume Arthur Guillet, persuadé que ce nouveau produit d'emballage fera un carton.