Elections législatives. Favoriser l’emploi, le pouvoir d’achat, l’économie…Les 10 conditions à respecter du Medef Bretagne

Alors que le Medef vient de procéder ce jeudi 20 juin à l’audition des chefs de partis et de coalitions engagés dans la campagne pour les élections législatives, le Medef Bretagne, par la voix de son président Hervé Kermarrec, et les 4 Medef départementaux bretons, rappellent les 10 conditions à respecter pour favoriser l’emploi, le pouvoir d’achat, le développement des entreprises et de l’économie, en Bretagne et en France.
DR
Hervé Kermarrec , Président du Medef Bretagne

Dans un communiqué de presse adressé ce jour,  le Medef Bretagne pointe en premier lieu  le besoin de cohérence , de stabilité politique et de stabilité budgétaire. « Toutes les mesures non financées et creusant les déficits et la dette doivent être bannies. Il est indispensable d’enrayer la dérive des dépenses courantes. Nos engagements budgétaires nationaux et européens doivent être respectés pour éviter la crise de confiance avec nos partenaires. » Ce besoin de cohérence passe aussi par le renforcement du dialogue social afin d’éviter la fracturation du pays et continuer à réformer.

Un agenda déterminé des réformes économiques

« Il nous faut travailler autant et aussi longtemps que nos voisins, ni plus ni moins. La France a généré plus de deux millions d’emplois depuis sept ans. Mais le taux d’emploi est encore très en deçà de celui de nos voisins. Faire face aux attentes en matière de pouvoir d’achat, aux défis du financement de notre modèle social, du redressement de notre compétitivité et des transitions, nécessite d’en finir avec le chômage. » Le Medef Bretagne souligne par ailleurs que la transition énergétique appelle des investissements massifs et urgents dans une diversité de solutions. En matière de fiscalité , il précise : « il faut poursuivre la baisse des impôts et des cotisations. C’est une condition essentielle à la compétitivité des entreprises dans un pays où le taux de prélèvements obligatoires est l’un des plus élevé du monde. C’est aussi ce qui leur permettra de financer les 40 milliards d’investissements annuels qu’elles devront consacrer à la décarbonation. » Cette trajectoire conditionne la réussite de la réindustrialisation.

 

Préparer sérieusement l’avenir

Pour le Medef Bretagne, cet impératif passe par un plan massif en faveur de l’innovation, avec l’augmentation de la part de R&D à 3 % du PIB et la formation d’1 million de jeunes scientifiques. « La trajectoire financière de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (2021-2030) doit être raccourcie et le Crédit impôt recherche (CIR) sanctuarisé. »  L’organisation patronale invite également à accélérer la formation, développer les transitions professionnelles, continuer à soutenir l’apprentissage comme l’enseignement professionnel. « Attirer de nouveaux talents est un impératif notamment pour répondre aux grandes transitions et s’emparer des possibilités de l’IA ». Enfin le Medef Bretagne appelle à s’engager pleinement dans le projet européen, participer à son budget et consolider le marché de l’énergie.

 » C’est en remplissant ces 10 conditions que nous pourrons dessiner un chemin pour l’avenir économique de la Bretagne et de la France. A ces 10 conditions s’ajoutent des préalables qui devraient relever de l’évidence : la paix civile, l’ordre républicain, le respect de nos institutions, de nos valeurs, de l’Etat de droit et de nos engagements européens et internationaux. Ce sont des impératifs avec lesquels les Français, les Bretons et les entreprises ne sauraient composer. Cette exigence démocratique et républicaine est ainsi la première des conditions de la réussite économique », conclut les patrons bretons.

Évènements

AGENDA DES ÉVÈNEMENTS À VENIR

Palmares
des entreprises
bretonnes

PALMARES 2023-2024 Je commande

Bretagne Économique