Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Economie : quatre entreprises de Cornouaille mises à l'honneur

Julie Menez, le 15.01.2018

La cérémonie des voeux de la délégation quimpéroise de la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine ouest (CCIMBO) a été l'occasion pour son président, Jean-François Garrec, de mettre en lumière quatre entreprises du territoire : Krips, Les huîtres de l'île, Cadiou industrie et Clinilux.

CCI Quimper entreprises

Au fil de ses voeux, le président Garrec a rappelé l'engagement de la vingtaine de conseillers de la délégation quimpéroise de la CCIMBO auprès des entreprises, à toutes les étapes de leur développement.

En 2017, 811 porteurs de projets ont été reçus à l'Espace Entreprendre et plus de 70 entreprises sont suivies dans les pépinières de Cornouaille (Briec, Douarnenez, Quimper, Concarneau et Quimperlé). Parmi les axes de travail des équipes en 2018, la problématique du recrutement, véritable enjeu pour plusieurs ressortissants de la CCI, a annoncé Jean-François Garrec. Enfin, l'élu consulaire a présenté quatre entreprises cornouaillaise, jeunes ou plus installées dans le paysage local.

Krips

Après des études dans l'agroalimentaire et une formation de crépier, Maxime Tanguy a eu l'idée de transformer la galette traditionnelle au sarrasin en biscuit apéritif. C'était il y a trois ans. Aujourd'hui, il commercialise des Krips au beurre et au sel de guérande et des Krips au sésame et à l'huile d'olive.

Le Finistérien tire partie de la dynamique territoriale et de tous les leviers de développement économique mis à sa disposition : il fait partie d'un groupe d'entrepreneurs Plato et du réseau de la Blue economy. Il est également adhérent de Saveurs de Cornouaille.

"J'ai toujours eu l'envie d'entreprendre. Krips, c'est un travail local, basé sur un approvisionnement local", résume le jeune entrepreneur de Plonéis. Son activité lui a permis de créer deux emplois et demi en 2017 et ses objectifs 2018 sont d'augmenter la surface de sarrasin cultivé e Cornouaille et de développer sa gamme de produits. 

Les coquillages de l'île de Sein

Marie Robert et son compagnon Stanislas Jousseaume se sont installés sur l'île de Sein pour y produire des huîtres, sous l'appellation Les Coquillages de l'île de Sein. D'abord, ils font grandir les naissins dans des parcs à grossissement de Riec-sur-Belon et l'affinage se fait dans le parc ostréicole, au pied du phare de l'Île de Sein. Là, la qualité de l'eau est particulièrement bonne et propice à développer les coquillages.

 L'année 2017 a été bonne pour le jeune couple, qui a écoulé toute sa production, à l'occasion des fêtes de fin d'année. Il cherche à augmenter sa surface et a répondu à un appel d'offres à cette fin.

Clinilux

Il y a trois ans et demi, le docteur Yann Grangier a ouvert à Quimper, Clinilux un centre de soins qui utilise les effets thérapeutiques de la lumière, sans les effets néfastes du soleil. Epilation, soins minceur, traitement des cicatrices ou encore massages sensoriels sont proposés avec, notamment des traitements par leds.

Une technologie qui pourrait trouver sa place dans un parcours de tourisme médical, assure Guy Diquélou, président de la commission tourisme de la CCIMBO. L'élu consulaire cite ainsi les Britanniques et les Américains qui viennent facilement se faire soigner en France et en Bretagne pour une prise en charge plus rapide et moins onéreuse que dans leurs pays d'origine.

Cadiou Industrie

Installé à Locronan, le groupe familial est leader sur la fabrication de portails. Cadiou emploie 420 salariés et a mis en place un atelier-école afin de former ses recrues aux techniques maisons de l'entreprise.

 


Taille du texte

L'évènement

Lundi 2 juillet, venez porter un regard prospectif sur les nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Lundi 2 juillet, venez  porter un regard prospectif sur les  nouveaux visages que peut revêtir la distribution alimentaire

Comment les acteurs "historiques" peuvent-ils se réinventer ? Quelles conséquences et nouveaux défis à relever pour leurs fournisseurs ? Jusqu'où la fragmentation de la consommation peut-elle recomposer le paysage commercial ? L’atelier conférence aura lieu à Rennes à la CCI Ille-et-Vilaine : programme et inscriptions.

Recommandations