Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Economie circulaire : les lauréats de l'appel à projets régional ont déjà créé 60 emplois

Julie Menez, le 13.06.2019

Placée sous le signe des transitions, l'édition 2019 des 360 Possibles a été l'occasion, ce jeudi 13 juin, d'un retour par la Région Bretagne et ses partenaires (l'Etat et l'Ademe) sur les douze projets bretons d'économie circulaire qui ont été accompagnés.

Economie circulaire

Lauréates d'un appel à projets régional comportant un appui technique et financier de 195.000 €, ces jeunes pousses ont fait face à des difficultés, se sont structurées et développées depuis deux ans. Aujourd'hui, leurs innovations sont "régénératrices de ressources (1.000 tonnes par an) et créatrices d'emploi (près de 60)". 
 
 Une feuille de route régionale, associant l'Ademe et la Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), est en préparation afin de consolider cette filière de l'économie circulaire. A noter qu'un nouvel appel à projets sera lancé à la fin de l'année.

Fil & Fab veut ancrer à Brest la première  filière française de valorisation des filets de pêche

Les trois jeunes designers à l'origine de Fil & Fab, projet lauréat de La Fabrique Aviva en 2017, transforment les filets de pêche usagés en matériaux à partir desquels ils réalisent des objets. Une initiative locale qui a du sens, surtout quand on sait que "50% du gisement national est en Bretagne, dont 20% dans le Finistère". Pour mener à bien leur projet, les Brestois s'appuyent sur des structures locales (collecteurs, économie sociale et solidaire, pêcheurs…) mais aussi des industriels hors Bretagne.
Contact Fil & Fab

L'association d'entreprises Azic, à Ploufragan, met en oeuvre des synergies

Comment aborder l'économie circulaire au sein d'une zone d'activités dense où sont implantés des acteurs économiques de secteurs très divers ? Sur la zone des Châtelets, à Ploufragan, l'association d'entreprises Azic a repérer des synergies et fait émerger des processus reproductibles sur d'autres zones d'activités. Parmi les projets qui ont émergé : de l'upcycling de mobilier de bureau, des jardins inclusifs d'entreprises, de l'économie de la fonctionnalité dans plusieurs entreprises…  De quoi démontrer que la création d'activités nouvelles passe par des temps de création collective entre voisins.
Contact Azic

Rhizome veut développer la filière roseau à Vannes

Ce projet morbihannais a démontré la nécessité de s'étendre à l'échelle régionale pour "garantir le développement durable des roselières, au regard de leur capacité naturelle de production et de renouvellement", et afin de pouvoir construire des bâtiments performants adaptés au climat et contribuant à régénérer la biodiversité. Au-delà, il s'agit de structurer une filière globale et de gérer intelligemment la ressource, depuis la roselière jusqu'à la mise au point d'un matériau de construction bio-sourcé (bois-roseau).
Contacts : Mireille par courriel ou au 06.23.93.69.76.

A Fougères, Sadex Embrayages offre une seconde vie aux pièces auto

Afin de se diversifier et de s'ouvrir à de nouveaux marchés, l'entreprise Sadex s'est engagée à rénover les turbocompresseurs en fin de vie. Ils étaient jusqu'alors broyés et réduits en ferraille, malgré la valeur de leurs composants métalliques. Plutôt que de proposer des pièces de rechange neuves, l'entreprise propose des pièces rénovées avec une qualité identique. Résultat : 80% d'économie de matière première, 56% de réduction de consommation d'énergie et 53% de réduction d'émission de CO2. Contact Sadez

Ils ont témoigné aussi

  • Penn ar Bio, à Brest : une structure de restauration collective alliant insertion, produits bio et locaux qui vise les 3.000 repas par jour, d'ici septembre 2019.
  • Recyclerie Un peu d'R & Les Manufacteu'R, à Brest : travailler au réemploi de mobilier et matériaux de construction dans un nouveau lieu et à plus grande échelle via le développement d'une véritable matériauthèque. Une entreprise est en cours de création et la filière de matériaux de réemploi se structure sur le pays de Brest.
  • Open Bay, à Saint-Brieuc : l'incubateur d'entreprises a constitué un Waste Lab, laboratoire d'idées pour changer de modèles.
  • Saint-Brieuc Armor Agglomération : grâce à un travail d'animation, l'agglomération briochine incite les acteurs économiques à s'engager dans un nouveau modèle local de développement circulaire.
  • Hélicity à Bruz : cette association étudiante basée sur le campus de Ker Lann a développé la construction de leur logement par les étudiants eux-mêmes. Le bâtiment concilie confortet performances thermiques, tout en restant économique sur le plan énergétique et financier.
  • Permaculture et circuits courts à Langouët : déjà engagée dans l'éco-conception de ses logements et bâtiments publics, Langouët (35) veut créer un tiers lieu du potager et de la frugalité partagée et une ferme permacole de 7.000 m².
  • Les modèles économiques efficients (EFC) d'ImmaTerra : ImmaTerra a développé un parcours d'accompagnement des entreprises et des territoires pour les conduire vers des modèles économiques efficients, durables et respectueux.
  • L'Institut d'aménagement et d'urbanisme de Rennes oeuvre au recyclage de terres excavées : en lien avec l'Université Rennes 2, l'IAU veut faire en sorte que les terres excavées, jusqu'alors ;mises en décharge, puissent être réutilisées comme matériau de construction dans des opérations d'urbanisme et terrassement.

L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions sont ouvertes

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions

Recommandations