Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Développement durable : un premier chantier de déconstruction sélective, à Pontivy

Julie Menez, le 17.12.2018

Le Syndicat intercommunal du traitement des ordures ménagères du Morbihan intérieur (Sittom-MI) a fait réaliser un diagnostic déchets dans le cadre de son projet de déconstruction d'un bâtiment et a signé la charte Démocles. 

Déconstruction BTP Bretagne
Ademe Bretagne

En Bretagne, on estime à 9,1 millions de tonnes par an le volume de déchets professionnels du secteur du BTP (227,5 millions de tonnes générées par an à l'échelle de la France). Sur ce volume global, 7,5 millions de tonnes sont issues des déchets des chantiers TP et 1,6 million de tonnes des chantiers du bâtiment, dont 1 million de tonnes issues de chantiers de démolition.

Actuellement, les installations bretonnes permettent de recycler 17% de déchets et matériaux inertes, c'est-à-dire ne se décomposant pas et ne brûlant pas (contre 13% en 2012) et 18% de déchets non inertes non dangereux (contre 16% en 2012).

"La tendance est donc à l'augmentation des taux de recyclage de ces déchets. Et pour suivre les orientations fixées par la Loi de transition écologique pour une croissance verte, la maîtrise d'ouvrage publique est un maillon indispensable", précise l'Ademe Bretagne dans un communiqué.

>> DOSSIER : Déchets et énergie : consommez moins et gagnez plus

A l'instar du Syndicat intercommunal du traitement des ordures ménagères du Morbihan intérieur (Sittom-MI), qui regroupe cinq communautés de communes et exerce la compétence traitement de déchets pour 165.000 habitants. Il a souhaité valoriser au maximum les sous-produits issus de la déconstruction d'un bâtiment tertiaire de 1.000 m² qu'il a acquis. Inutilisé depuis de nombreuses années, cet édifice est situé à Pontivy, face au siège du Sittom-MI. Pour mener à bien son projet de déconstruction sélective, le Sittom-MI a suivi les recommandations de la Charte Démoclès

Un objectif de 75 % de valorisation 

Outil créé en 2014, à l'initiative de l'éco-organisme Récylum et co-financé avec l'Ademe, la plateforme collaborative "Démoclès"vise à améliorer les pratiques en matière de prévention et de gestion des déchets du second oeuvre issus de chantiers de réhabilitation lourde et de démolition. Objectif ? Orienter ces déchets vers les filières de valorisation opérationnelles

Pour le Sittom-MI, la première étape a donc été un diagnostic déchets. Il a permis d'identifier en amont les filières de valorisation des déchets du chantier. C'est aussi un outil utile pour organiser le chantier. Le chantier démarrera en début d'année prochaine. L'objectif est d'atteindre 75% de valorisation matière.

Le projet du Sittom-MI sera le premier chantier de déconstruction de ce genre en Bretagne, souligne l'Ademe Bretagne. 

En savoir plus

 


L'évènement

Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ?

Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ?

Vous êtes une entreprise bretonne et vous vous intéressez à l’évolution très rapide de notre monde ? Vous souhaitez mettre en œuvre un plan d’actions en faveur de la biodiversité ? Ou trouver l’inspiration auprès d’expériences testées et approuvées par d’autres entreprises du territoire ? Rendez-vous le 7 juillet à 8 h. Il suffit de s'inscrire pour participer à ce webinaire spécial biodiversité.

Recommandations