Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Développement durable : la Brittany Ferries a évité de générer 660 kilomètres de déchets plastiques

Julie Menez, le 25.11.2019

La compagnie maritime bretonne tire un premier bilan des actions mises en place pour réduire l'utilisation d'objets plastiques à usage unique, sources importantes de déchets.

Déchets Brittany Ferries
Brittany Ferries

En 18 mois, les alternatives écologiques mises en place sur l'ensemble de la flotte pour réduire le plastique dans les points de restauration et les cabines semblent porter leurs fruits.

En effet, ce sont ainsi "5,7 millions d'articles en plastique (qui ont pu être) supprimés chaque année, dont 2 millions de gobelets", ce qui représente 660 km de plastique évité.

Pour arriver à ce résultat, la Brittany Ferries a installé des distributeurs de gel douche Eco Label à remplissage dans les cabines et a supprimé les sacs poubelles dans les salles de bain. Des couverts en inox, en amidons de maïs 100 % recyclable ou en bambou ont remplacé les couverts en plastique dans les salons de thé et les touillettes sont à présent en bois et les pailles, en carton. 

"La mobilisation de nos fournisseurs a beaucoup contribué à ce bilan positif", note Christophe Mathie, président du directoire Brittany Ferries. "Il s'agit d'une grande avancée dans notre stratégie environnementale,  néanmoins nous sommes conscients qu'il reste encore beaucoup à faire."

Investir dans le GNL

A une autre échelle, la démarche environnementale de Brittany Ferries inclue la mise en service prochaine du Honfleur, son premier navire alimenté au Gaz naturel liquéfié, en 2020. "Deux autres navires également propulsés au GNL,  le Salamanca et le Santoña, rejoindront la flotte Brittany Ferries respectivement en 2022 et en 2023."

Le GNL est jugé moins polluant du fait d'"une combustion plus efficace et sans soufre, et quasiment sans particules, ainsi qu'une réduction de 85% des émissions d'oxydes d'azote et de 10 à 20% des émissions de CO2".

>>LIRE AUSSI : Des transporteurs maritimes finistériens volontaires pour mesurer leurs émissions de particules


Recommandations