Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Des professionnels de la formation en restauration à la découverte du Finistère

Julie Menez, le 31.10.2017

Durant trois jours, une quinzaine de formateurs en hôtellerie-restauration et de cuisiniers ont sillonné le Finistère-Nord. Au programme : découverte des produits locaux et échange avec l'Ifac Campus des métiers autour des questions de formation.

Symposium en Bretagne, Le Ruffé

Ils se sont connus en 2001, lors d'une année d'étude à l'IUFM d'Antony. Depuis, ces professionnels de la restauration (dont deux Meilleur Ouvrier de France, en sommellerie et maître d'hôtel, service et arts de la table) se réunissent chaque année à l'occasion d'un "symposium", mené par Béatrice et Frédéric Beuchillot, respectivement directrice déléguée à la formation professionnelle dans un lycée et directeur d'un hôtel-restaurant, à La Roche-sur-Yon.

Venus de la région Rhônes-Alpes, de la Moselle, du Doubs, de Paris, ou encore de Normandie, ils sont venus cette année découvrir la gastronomie, les produits et le terroir du Finistère-Nord.

En trois jours, ils ont goûté aux plats et aux produits locaux mais aussi découvert des entreprises emblématiques du secteur : un apiculteur à Ouessant, un marin pêcheur au Conquet, les ormeaux de France Haliotis, les fromages de Sten Marc... pour terminer leur périple à la table de Thierry Beauvy (Le Ruffé), président de l'association des Restaurateurs pointe Bretagne.

Des formations à repenser

La quinzaine de professionnels (majoritairement des enseignants en hôtellerie) a pu y échanger avec Anita Loury, responsable du développement et de la promotion de l'Ifac Campus des métiers, et Lionel Ségalen, responsable de la filière hôtellerie-restauration, à l'Ifac.

"Avec 275 alternants cette année, la filière hôtellerie-restauration de l'Ifac est en progression, note Anita Loury. Notre objectif est de maintenir les effectifs et de faire en sorte que les jeunes se sentent bien en entreprise."

Un enjeu partagé par les professionnels présents, Thierry Beauvy en tête. "Il y a un manque d'intérêt des jeunes pour les métiers de bouche et de la restauration. Il faut pouvoir leur donner à rêver, leur montrer qu'il est possible de progresser et surtout leur faire comprendre qu'il s'agit d'un véritable savoir-faire, à valoriser", insiste celui qui emploie lui-même des jeunes en alternance. 

"Ce sont des métiers qui évoluent. Pour un même diplôme, les jeunes peuvent travailler dans différentes sortes de restaurant. Notre programme est celui de l'Education nationale mais nous menons des réflexions en équipe autour de toutes ces évolutions des métiers et, ainsi, préparer au mieux les jeunes", explique Lionel Ségalen, qui a profité de la visite de ces autres enseignants, venus de toute la France, pour échanger sur les bonnes pratiques.

 


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie : inscrivez-vous aux rendez-vous B2B

Open industrie 2018

Autour du thème "Partageons une ambition commune", l'édition 2018 réunira dirigeants, chargés d'affaires, acheteurs, bureaux d'études techniques... L'objectif ? Développer du business de proximité et anticiper les transformations industrielles.

Recommandations