Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Depuis 30 ans, Yprema transforme les déchets de chantier en ressources

Julie Menez, le 16.12.2019

Installée à Carhaix et particulièrement active en Ile-de-France, l'entreprise Yprema fête ses 30 ans. Pour l'occasion, un livre retrace l'histoire de cette entreprise familiale qui conjugue BTP et développement durable et continue d'innover. La preuve avec Yterres, une appli pour faciliter l'évacuation des terres de chantier.

Claude Prigent Yprema
DR

"A la base, il s'agissait d'une société de travaux publics créée par mes parents en 1959, raconte Claude Prigent, président d'Yprema. Ils ne trouvaient pas de ferme où s'installer en Centre-Bretagne en tant qu'agriculteurs, ils ont donc décidé de créer leur entreprise en Ile-de-France".

L'entreprise de terrassement profite bien des différents chantiers qui pullulent alors dans la région. "Dans les années 80, on mettait à la décharge le béton et les matériaux étaient acheminés de plus en plus loin, ce qui entraînait des coûts supplémentaires." Yves Prigent a alors l'idée de recycler des matériaux de déconstruction, comme ça pouvait se faire dans d'autres pays européens.

L'économie circulaire adaptée au BTP

C'est en 1989 qu'Yprema voit donc le jour. Depuis, l'entreprise recycle les matériaux de déconstruction, de terres inertes et de mâchefers (les résidus d'incinération) et les transforme en produits certifiés pour la route, selon les principes de l'économie circulaire : transformer un déchet en ressource.

"En 1999, nous avons décider de retourner à Carhaix et de développer l'activité en région. Pas facile, puisque la France, et particulièrement la Bretagne, est riche en matériau naturel de qualité." En effet, en raison d'un sous-sol géologiquement avantageux tirant les prix des matériaux vers le bas, les solutions d'Yprema avaient une sacrée concurrence. Mais les Prigent se sont accrochés et une première plateforme a pu voir le jour à Quimper-Pluguffan, en 2001. "Une seule plateforme en 15ans, on voit bien le niveau de difficulté !", ironise aujourd'hui Claude Prigent.

Plus de 24 M€ de chiffre d'affaires

Aujourd'hui, Yprema est implantée dans six régions françaises, grâce à un réseau de franchise créé en 2012. Trois franchises ont ainsi été ouvertes en Ardèche, à Caen et à Pau, et il existe aussi une plateforme de recyclage du mâchefer à Reims. Et si 90 % de l'activité se fait toujours en Ile-de-France, pas question pour le Breton de quitter Carhaix. "Nous dirigeons l'entreprise depuis la Bretagne. Dès les années 2000 nous avons investi dans un système de visioconférence", explique le dirigeant. Yprema a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de plus de 24 M€ et continue à se développer. "Nous recrutons en continu, partout et à tous les postes, qu'il s'agisse de conducteur d'engin ou d'ingénieur qualité."

Yterres : une application innovante

L'entreprise trentenaire continue d'innover : d'ici quelques semaines sera officiellement lancée l'application Yterres. "Un outil qui va permettre de mettre en relation les sociétés de transport et les carriers", résume Claude Prigent. "Durant les trente dernières années, tous les points de dépôts possibles en Ile-de-France ont été saturés. L'application va permettre d'identifier rapidement où déposer la terre de chantier."

Le président d'Yprema prévoit d'ores et déjà un développement rapide du nombre des futurs utilisateurs de cette application pensée pour répondre à des besoins concrets. "Elle est prévue pour des chantiers de plus de 1.000 tonnes de terre. Notre objectif c'est que la filière se développe et se professionnalise", insiste le Finistérien.

Fier de l'histoire de l'entreprise familiale, Claude Prigent a fait appel à l'auteur brestois Christian Guyonvarc'h pour en retracer les 30 décennies. "C'est, selon moi, important aujourd'hui, de témoigner de comment une entreprise se développe et s'inscrit dans la durée. Avec la création d'Yterres, nous innovons mais nous avons derrière nous 60 ans d'expérience en tout", conclut Claude Prigent.

En savoir plus

 


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.