Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Défense : la première frégate numérique de la Marine nationale en construction chez Naval Group

Julie Menez, le 24.10.2019

Moment important, ce 24 octobre, sur le chantier de Naval Group, à Lorient. C'est en présence de la ministre des Armées Florence Parly, notamment, que la découpe de la première tôle de la frégate de défense et d'intervention (FDI) s'est déroulée. 

Frégate numérique Naval Group
Naval Group

Les FDI sont les premières à bénéficier d'une architecture numérique qui leur permet d'être très adaptables. Protégées contre les cybermenaces, les FDI françaises seront donc à même de "faire face aux menaces actuelles et futures et d'assurer le traitement de données de plus en plus nombreuses".

Cinq frégates de défense et d'intervention (FDI) ont été commandées en avril 2017 par la Direction Générale de l'Armement (DGA) à destination de la Marine nationale. Ce programme "permettra à Naval Group de développer son rayonnement à l'international", se félicite Sylvain Perrier, Directeur du programme FDI à Naval Group.

Profitable au bassin lorientais

La production de cette première FDI, qui va porter le nom de l'Amiral Ronarc'h et doit être livrée en 2023, représente environ un million d'heures de travail pour les collaborateurs du site Naval Group de Lorient. "Il permet en outre le développement économique de ses fournisseurs et de ses sous-traitants du bassin d'emplois lorientais, mais aussi d'autres sites de Naval Group qui apportent leurs savoir-faire spécifiques au programme. Les études de conception et de développement représentent également environ un million d'heures de travail à Naval Group, pour l'ensemble de la série."

Des discussions avec la Grèce

 Naval Group dispose d'une offre complète pour les navires militaires fortement armés qui lui donne un avantage certain à l'international. Le groupe est d'ailleurs en discussion avec la Grèce, dans le cadre d'une coopération stratégique entre la France et la Grèce.

La découpe de la première tôle s'est faite en présence la ministre des Armées, Florence Parly ; du délégué général pour l'Armement, Joël Barre ; du chef d'état-major de la Marine nationale, l'Amiral Prazuck ; de son homologue grec, le vice-Amiral Nikolaos Tsounis ; de nombreuses délégations étrangères et du président-directeur général de Naval Group, Hervé Guillou.