Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Dédiée à la mer et à l'écologie, la plateforme de crowdfunding Ekosea lève des fonds

Julie Menez, le 03.04.2019

Créée en 2015, à Lorient, la plateforme de financement participative accélère. Après avoir ouvert un bureau à Anglet, elle est en pleine levée de fonds en vue de recruter et de se déployer.

Ekosea financement participatif
Ekosea

Jeune pousse du financement participatif, la plateforme morbihannaise Ekosea affiche déjà un joli bilan : une centaine de campagnes hébergées, plus de 600.000 € collectés en trois ans et un taux de 85 % de réussite des projets. "C'est au-dessus de la moyenne française", pointe Maël Prudhomme, CEO et cofondateur d'Ekosea, avec Lénaïc Lopin.

Tous les deux adeptes de sports maritimes et amoureux de la mer, ils ont mis en commun leurs compétences (la finance, la communication pour le premier, le design et le graphisme pour le second) dans Ekosea. La plateforme se distingue par sa spécialisation : les projets liés à la mer et à l'écologie. En trois ans, l'entreprise a su fédérer autour d'elle et des campagnes hébergées un véritable écosystème dont elle tire sa force.

Parmi les campagnes réussies lancées sur Ekosea, on trouve par exemple Elemen'terre project, projet de Marie Tabarly qui a dépassé son objectif initial et collecté plus de 51.000 € ; Sailing for change, projet morbihannais d'un tour du monde zéro déchet qui a collecté plus de 7.000 € (objectif initial de 6.000 €), Moorea Coral Gardeners qui a plus que dépassé son objectif en collectant près de 6.000 € sur les 2.500 € envisagés initialement. Maël Prudhomme cite encore l'exemple du livre Barravel, sur le surf en Bretagne, qui a collecté 27.500 € pour un objectif initial de... 9.000 €.

Une sélection scrupuleuse des projets

"Nous recevons des candidatures tous les jours. En moyenne nous en retenons un sur trois. Il faut qu'il y ait une adéquation entre le porteur de projet et son projet et qu'il soit capable de gérer sa campagne. Car si nous l'assistons, nous ne sommes que les copilotes de la campagne", précise le CEO d'Ekosea, attentif également à la cohérence globale des projets, par exemple pour les contreparties proposées.

Actuellement, Ekosea a une cinquantaine de projets en attente ou en discussion pour le lancement d'une campagne. De bon augure pour la suite d'une activité vouée à se développer. 

Etre actionnaire à partir de 500 €

"C'est pourquoi nous levons des fonds : nous avons besoin de recruter pour nous déployer." Le collectif n'étant pas un vain mot chez Ekosea, Maël Prudhomme et Lénaïc Lopin ont décidé de passer par la plateforme Ayomi pour ouvrir le capital. "A partir de 500 €, tout le monde peut devenir actionnaire d'Ekosea."

Les deux Bretons envisagent de recruter trois personnes pour des missions de chargé.e de projets, de communication et de développement technique, grâce à cette première levée de fonds de 60.000 €. Elle prendra fin  d'ici quelques jours. 

Une deuxième campagne est d'ores et déjà programmée, d'ici deux ans, pour arriver à un effectif total de huit ou neuf personnes.

Après une présentation en ligne et en live, bien suivie, mardi 2 avril, Ekosea organise un rendez-vous investisseurs dans son bureau d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), le 9 avril.

En savoir plus

 


L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions sont ouvertes

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions