Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Cybersécurité : des prestataires du numérique finistériens s'engagent autour d'une charte

Julie Menez, le 31.10.2017

Comment réduire les risques informatiques et renforcer la confiance avec leurs clients ? Onze entreprises finistériennes se réunissent autour d'une charte cybersécurité.

Charte cybersécurité CCIMBO

En Bretagne, 80 % des entreprises confient la gestion de leur système à des prestataires de services. Afin de faire vivre les bonnes pratiques et de sensibiliser encore davantage les dirigeants d'entreprises, un groupe de travail s'est constitué en début d'année 2017, à l'initiative de la CCIMBO.

Avec le soutien de la French Tech Brest +, de Cap'tronic et de l'Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), des prestataires de services informatiques et numériques ont travaillé à l'élaboration d'une charte (téléchargeable sur le site de la CCIMBO). "L'idée était d'initier une démarche exploratoire pour réduire le risque numérique, entre les prestataires et leurs clients. La charte a été finalisée cet été", résume Jean-Michel Loussaut, élu de la CCIMBO et président de la commission innovation

Téléchargez la charte

Une première en France

"Il s'agit d'une démarche unique en France, qui a vocation a dépasser les frontières du département du Finistère", a rappelé Eric Hazane, délégué régional de l'Anssi. Maître Régis Lechien, avocat spécialisé dans le multimédia et les systèmes d'information, y voit même une possible labellisation des prestataires répondant aux exigences de la charte, à l'horizon de l'été 2018. "Cette charte cybersécurité, c'est un engagement volontaire de la part des prestataires, il s'agit de renforcer la relation de confiance avec les clients."

Autre enjeu important de la cybersécurité, l'économie. Une attaque informatique peut coûter très cher à une entreprise, quelle que soit sa taille. La moyenne mondiale du préjudice est estimée à 700.000 $. En France, on estimerait qu'une PME sur quatre risquerait de disparaître suite à une cyberattaque. Ainsi, si des chartes informatiques ont déjà cours dans de nombreuses entreprises, cette charte cybersécurité signée par les prestataires va plus loin.

 

Bonnes pratiques et veille technologique

"Les signataires s'engagent à être garants des bonnes pratiques, à faire un travail de veille technologique pour le bien de leurs clients et à mettre en oeuvre des solutions, dans les règles de l'art", explique Franck Buisson-Thuillier, porte-parole du groupe de travail et responsable technique chez Asten. A l'heure du tout numérique et des objets connectés, les partenaires de cette charte cybersécurité ont été unanimes : "Le plus gros risque, c'est le facteur humain !" La prévention est donc indispensable.

Des formations autour des questions de cybersécurité sont d'ailleurs au catalogue de formations proposées par la CCIMBO

Les signataires de la charte cybersécurité des prestataires de services informatiques et numériques

  • Aetia Informatique (Ergué-Gaberic)
  • Agessi (Plouzané)
  • Arttec (Brest)
  • Assistance informatique brestoise (Guipavas)
  • Grenat Gestion (Brest)
  • Groupe Asten (Le Relecq-Kerhuon)
  • Iliane (Gouesnou)
  • Izzycom (Ergué-Gabéric)
  • Netao (Quimper)
  • Novasys (Brest)
  • Oziolab (Quimper)

A noter que la charte cybersécurité sera présentée durant l'événement 360 Possibles, les 15 et 16 novembre, à Brest.


Taille du texte

L'évènement

Quelles sont les opportunités en Corée du Sud ?

L'EMBA – Ecole de Management Bretagne Atlantique accueille lundi 10 décembre Jean-Marie Hurtiger, expert en business international, pour une conférence 100% dédiée aux opportunités d’affaires et de partenariats avec la Corée du Sud.