Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Conjoncture- Bretagne. L’activité s’est raffermie en mars

Véronique Maignant, le 22.04.2021

Au mois de mars 2021, l’activité s’est raffermie dans l’industrie, comme dans les services marchands et le bâtiment, selon l’enquête menée par la Banque de France en Bretagne entre le 29 mars et le 6 avril auprès de 8 500 entreprises ou établissements.  Au total, elle estime à – 4 % la perte de PIB sur le mois de mars par rapport au niveau d’avant-crise, contre – 5 % en février. Sur l’ensemble du 1er trimestre, le PIB serait en légère croissance par rapport au trimestre précédent. Les perspectives font état d’un très léger recul en avril.

Le niveau d’activité dans l’industrie bretonne gagne quelques points en mars 2021 et atteint 96 % de son niveau habituel. Les chefs d’entreprise anticipent une stabilité pour avril. La demande globale est portée par une demande intérieure toujours dynamique, mais en retrait à l’international. La banque de France relève également que l’état des carnets de commandes s’est encore améliorée. « Le niveau des stocks de produits finis est par ailleurs jugé normal. »

Cette embellie ne se retrouve pas dans l’industrie agroalimentaire ou la production affiche un léger recul. La demande globale fléchit en raison d’un ralentissement marqué sur le marché international et d’une demande intérieure peu vigoureuse. L’augmentation continue du coût des matières premières a été pour partie répercutée sur le prix des produits finis.

Concernant la fabrication d’équipements électriques, électroniques et informatiques,  la production a continué d’évoluer positivement pour le huitième mois consécutif. La hausse des prix des matières premières s’intensifie à nouveau, sans répercussion immédiate sur les barèmes de vente. Selon la Banque de France, la production devrait se maintenir en avril. Concernant le reste des activités industrielles (textile, chimie, métallurgie, bois, imprimerie…), la hausse de la production amorcée le mois précédent s’est renforcée en mars. Les chefs d’entreprise prévoient un léger recul en avril.

 

Matériel de transport : la production accélère

La production s’est accélérée significativement sur le mois de mars et les effectifs se sont renforcés. Le dynamisme des livraisons a eu pour effet de ramener les stocks de produits finis à un niveau plus proche de la normale. La reprise des commandes étrangères et le renforcement des commandes intérieures permettent de conforter les carnets. Malgré tout, en mars, l’évolution importante du prix des matières premières impacte les entreprises du secteur sans conséquence sur les tarifs des produits finis. La production devrait se stabiliser à très court terme. En avril, une hausse modérée de la production et des effectifs est attendue.

Dans les services marchands, le niveau d’activité est là aussi resté stable en mars et devrait se maintenir en avril. L’impact des mesures sanitaires reste très important dans le secteur de l’hébergement restauration.

Enfin, le bâtiment et les travaux publics voient la hausse de leur activité se confirmer au premier trimestre 2021. En mars, les carnets de commandes affichent une progression plus marquée. Les prévisions pour le prochain trimestre restent positives mais à un niveau moindre, notamment dans le secteur des Travaux Publics.

Pour le mois d’avril, les chefs d’entreprise anticipent un léger repli de l’activité ; environ 80 % d’entre eux ont répondu après les annonces du 31 mars concernant le renforcement des mesures sanitaires (extension des restrictions à l’ensemble du territoire, fermeture des crèches et des établissements scolaires pendant trois à quatre semaines). En tenant compte de cela, la Banque de France en Bretagne estime que la perte de PIB par rapport au niveau d’avant‑crise serait de − 7 % en avril, soit du même ordre de grandeur que lors du précédent confinement de novembre (mais durant lequel les crèches et établissement scolaires étaient restés ouverts) et quatre à cinq fois moins importante que lors du premier confinement d’avril 2020. « Ceci témoigne d’une résilience accrue de l’économie aux contraintes sanitaires ».

Retrouvez toutes les informations sur Entreprises-Banque de France

 


L'évènement

Comment les soft skills boostent la performance des entreprises ?

Comment les soft skills boostent la performance des entreprises ?
Design & Soft Skills : une journée pour réfléchir et exercer sa curiosité au service du projet d'entreprise ! Cet atelier collectif est conçu et animé par l'agence d'accompagnement au changement Super Super. Il est proposé dans le cadre du projet européen User-Factor, piloté par CCI Innovation Bretagne. Cet atelier a lieu le 27 mai à Brest. Pour y participer, il suffit de s'inscrire.