Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Concarneau : la nouvelle aire de réparation navale au service d'une ambition commune

Julie Menez, le 15.03.2018

Envisagés de longue date, les travaux de modernisation de l'aire de réparation de Concarneau ont pu démarrer en avril 2016 et se sont achevés fin 2017. Ce chantier à 14 M€ a été mené par la Chambre de commerce et d'industrie Métropolitaine Bretagne ouest, concessionnaire du port, avec l'appui et la coopération des collectivités territoriales et des acteurs de la filière navale.

Réparation navale Concarneau

C'est un projet au long cours dont le point final a été mis ce jeudi 15 mars. L'inauguration officielle de la nouvelle aire de réparation navale de Concarneau a été l'occasion de revenir sur l'historique mais aussi les enjeux de ce projet ambitieux.

La modernisation des infrastructures du port avait été décidée dès 2007 par le conseil départemental du Finistère (qui en était alors propriétaire, avant de passer la main à la Région Bretagne) et la Chambre de commerce et d'industrie, son gestionnaire. Les nouveaux aménagements se devaient de répondre aux besoins des professionnels de la zone mais aussi de correspondre à des normes environnementales de plus en plus drastiques.

Réparation navale à Concarneau :
le respect de l'environnement

L'aire de réparation navale qui vient d'être inaugurée se démarque par son chariot élévateur à sangles d'une capacité de 400 tonnes (ci-contre). Ce nouvel équipement remplace l'ancien slipway, installé dès 1956 et rénové en 1992.

Surtout, la nouvelle aire technique de 22.000 m² est à la pointe des normes environnementales : l'eau rejetée est plus propre que l'eau prélevée ! Un atout que pourront mettre en avant les professionnels du secteur. "Cela fait de Concarneau l'un des ports les plus respectueux de l'environnement dans le milieu de la réparation navale", a souligné Pascal Piriou, président de l'Interprofession du port de Concarneau (IPC). L'association a été associée aux décisions prises concernant les travaux.

"Concarneau doit rester une place majeure de la construction-réparation navale"

"Ce projet a réuni les acteurs politiques et économiques autour d'une ambition commune. Concarneau est une place majeure de la construction-réparation navale, en France et dans le monde, et elle doit le rester !", a insisté Jean-François Garrec, président de la CCI régionale et président de la CCIMBO-Quimper, concessionnaire du port qui a assumé la maîtrise d'ouvrage des travaux.

La nouvelle aire de réparation navale de Concarneau en chiffres

Un financement de 14,33 M€ HT (seuls 13 M€ ont finalement été dépensés), provenant de :

  • la Région Bretagne (30 %)
  • le Conseil départemental du Finistère (30 %)
  • l'Etat (10 %)
  • Concarneau Cornouaille Agglomération (10 %)
  • la ville de Concarneau (7 %)
  • la Chambre de commerce et d'industrie (7 %)
  • l'Agence de l'eau Loire Bretagne (6 %)

Une aire de technique de 22.000 m²
Un chariot élévateur d'une capacité de 400 tonnes et deux chariots automoteur
21 mois de travaux (d'avril 2016 à fin 2017)
Une filière de plus de 50 entreprises, soit un millier d'emplois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le préfet Pascal Lelarge, le président de Région Loïc Chesnais-Girard, la présidente du département Nathalie Sarrabezolles, le président de Concarneau Cornouaille Agglomération et maire de Concarneau André Fidelin, et le président de la CCIMBO-Quimper Jean-François Garrec se sont prêtés au jeu de la coupure de ruban. Ils ont ensuite dévoilé une plaque commémorative de ce chantier d'envergure.