Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Brittany Ferries enregistre 8 M€ de bénéfices en 2018

Julie Menez, le 11.03.2019

Si les chiffres 2018 de la compagnie maritime sont satisfaisants, Brittany Ferries reste vigilante sur l'avenir, contexte incertain du Brexit oblige.

Brittany Ferries
Agence Réa

Vendredi 8 mars s'est tenue l'assemblée annuelle des actionnaires de la compagnie maritime Brittany Ferries. Pour l'exercice 2018, le bénéfice s'élève à 8 M€ avec un chiffre d'affaires de 444,2 M€. Les passagers ont généré 62 % du chiffre d'affaires total, le fret 23 % et les ventes à bord 14 %. Le nombre total de passagers a augmenté de 1,4 % pour atteindre les 2,63 millions.

L'activité fret enregistre une baisse de 2,9 % (205.401 unités transportées en 2018) mais "la Compagnie reste optimiste pour la nouvelle ligne reliant directement l'Espagne au sud de l'Irlande.  Les décisions qui interviendront avec le Brexit, pourraient s'avérer une bonne alternative pour les transporteurs de la péninsule ibérique", note Brittany Ferries dans un communiqué.

"Nous avons réalisé des bénéfices en 2018 grâce à la combinaison d'une gestion rigoureuse, de changements structurels au sein de l'entreprise et la mise en œuvre de nouvelles méthodes de travail", commente Christophe Mathieu, président du directoire de Brittany Ferries. Nous sommes très satisfaits de ces résultats dans une période particulièrement difficile liée à la chute de la livre sterling d'environ 15 % en deux ans et à un contexte incertain lié aux effets du Brexit, qui continue à freiner la demande de nos clients majoritairement britanniques."

Brexit : "C'est maintenant au gouvernement de relever le défi"

La compagnie se met donc en ordre de marche pour les années à venir. Cela passe notamment par la construction de trois nouveaux navires (dont deux fonctionneront au gaz naturel liquide, jugé moins polluant). "C'est maintenant au gouvernement français de relever le défi, insiste Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance de Brittany FerriesToutes les dispositions doivent être prises, dès à présent, pour garantir la mise en place de structures adaptées dans nos ports de Bretagne et de Normandie après le Brexit, afin que les marchandises puissent continuer à circuler librement et que nos passagers retrouvent la confiance suffisante pour voyager cet été et au-delà." Le Finistérien s'est d'ailleurs entretenu récemment sur les besoins des ports bretons avec Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

>> LIRE AUSSI l'interview de Jean-Marc Roué dans le Palmarès des entreprises bretonnes 2018-2019

6.700 emplois indirects et induits

Brittany Ferries est le premier employeur de marins français. La compagnie compte 3.145 collaborateurs en haute saison et 2.436 en basse saison. Près de sept sur dix d'entre eux travaillent à bord, dont la grande majorité est originaire de Bretagne et de Normandie.  L'activité du groupe draine 6.700 emplois indirects et induits.

Les passagers ont dépensé 150 M€ en Bretagne

Contributeur économique et social français de premier plan, Brittany Ferries réalise environ la moitié de ses achats (approvisionnements, maintenance, services de nettoyage et d'assurance, prestations touristiques et services portuaires) est contractée auprès d'entreprises françaises et collectivités locales.

"En France, 83 % de ces dépenses sont effectuées auprès d'entreprises et collectivités régionales bretonnes, normandes, ligériennes, et d'Ile de France. Néanmoins, le succès commercial de Brittany Ferries est fortement lié à ses passagers britanniques à 85%, chiffre qui met en évidence la nécessité  pour la France de rester accessible et attractive pour ses voisins d'outre-Manche", précise la compagnie maritime.

Plus d'un demi-milliard d'euros a été dépensé par les clients de Brittany Ferries en France en 2018 se traduisant par 854.000 visiteurs uniques et 9,2 millions de nuitées générées. La Bretagne a accueilli 295.000 visiteurs générant 150 M€ de dépense. Le renforcement de la ligne Roscoff/Cork, par une rotation hebdomadaire supplémentaire, a entraîné une hausse de 13 % du nombre de passagers. Il s'agit de la plus forte augmentation sur l'ensemble des lignes. 


L'évènement

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

Cette rencontre est l’occasion pour les acheteurs publics et les entreprises du territoire breton de se connaître et d’échanger autour de problématiques communes afin d’améliorer encore les
relations entre acheteurs et fournisseurs.
13H30 : Ouverture
Discours d’ouverture du préfet de la région Bretagne, Emmanuel Berthier, et allocution introductive du directeur des achats de l’État, Michel Grévoul.
14H00 : Table ronde
« Les clauses environnementales, comment et pour quoi faire ? », animée par la directrice de la PFRA de Bretagne, Rachel Pailleux, avec la participation de la cheffe du bureau des achats
responsables à la direction des achats de l’État, Malika Kessous, de Jérôme Lieurey, chef du bureau des achats et marchés publics au secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur
(SGAMI) — zone de défense Ouest, et de Madame Le Corguille, chargée de mission éco-construction à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et de du logement (DREAL) Bretagne.
14H45 : échanges entre acheteurs et entreprises exposantes sur leurs réalisations innovantes en matière de transition écologique. Une répartition en trois pôles : numérique, bâtiment et mobilité durables et un pitch
par chaque entreprise. Rendez-vous le 18 octobre au Roazhon park de Rennes à partir de 13h30. Entrée libre avec inscription préalable obligatoire.

 

Recommandations