Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Brexit : la Brittany Ferries alerte sur les conséquences néfastes d'un "mauvais accord"

Julie Menez, le 19.10.2018

En dépit d'une saison estivale jugée "encourageante", avec une hausse de 2% de son trafic passagers, la compagnie maritime Brittany Ferries "tire la sonnette d'alarme et met en garde contre les graves conséquences, notamment pour le Nord-Ouest de la France, si un accord sur le Brexit ne vient pas soutenir la libre circulation des personnes et des marchandises".

Brittany Ferries Brexit
H. Krüger

Sur la période allant de juillet à septembre 2018, la Brittany Ferries a vu son trafic passagers global progresser de 2 %, par rapport à la même période l'an passé.

Cependant la compagnie reste vigilante, notamment par rapport aux conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne : "85% de nos passagers étant britanniques, nous devons être bien conscients que le Brexit n'est pas seulement un problème pour le Royaume-Uni. L'incertitude, l'instabilité et le déclin de la confiance des voyageurs qui empruntent le Channel sont une entrave à notre croissance et au développement des régions que nous desservons, souligne Christophe Mathieu, président du Directoire de Brittany FerriesLes réservations passagers pour l'été 2019 montrent déjà une tendance inquiétante à la baisse. Aussi, il est urgent pour nous de tirer dès à présent la sonnette d'alarme. Un mauvais accord Brexit, ou même peut-être pas d'accord du tout, pourrait avoir des conséquences négatives et significatives sur la Bretagne, la Normandie et les Pays de Loire, régions qui bénéficient directement des liens que nous avons tissés au cours des 45 dernières années."

Le navire Connemara a dopé le trafic de la Brittany Ferries

Avec une hausse du trafic de 9%, la ligne Roscoff-Cork (Irlande) affiche la meilleure performance. Cela "reflète l'augmentation de capacité consécutive à l'arrivée du Connemara dans la flotte", analyse la compagnie finistérienne. Par ailleurs, le Connemara "a également contribué à une hausse de 12% sur les lignes longues entre le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Irlande". 

La ligne Portsmouth-Caen a enregistré une hausse de 2 %. Avec 30% des passagers transportés, il s'agit de la ligne la plus fréquentée de la Brittany Ferries.

Par contre, pour la ligne Plymouth-Roscoff, la compagnie note un recul de 1% et pour la ligne Cherbourg-Portsmouth de 9%. Pour cette dernière liaison, cela s'explique par une saison plus courte du Normandie Express, le navire rapide de la compagnie.

Concernant le fret, les volumes globaux de la période juillet-septembre 2018 ont diminué de 5%, passant ainsi de 47.815 à 45.649 unités.

La Brittany Ferries mise sur le GNL, le carburant du futur

La compagnie finistérienne poursuit sa transformation énergétique : en 2019, le Honfleur entrera en service sur la ligne la plus fréquentée de la compagnie, Caen-Portsmouth. Il sera alors le premier navire français de transport de passagers propulsé au GNL (gaz naturel liquéfié) et le ferry le plus moderne et le plus grand d'Europe

Deux autres navires suivront, dans le cadre d'un investissement de 450 M€, destiné au renouvellement de la flotte. "Avant 2025, gage d'exemplarité, la moitié de la flotte de Brittany Ferries devrait être renouvelée avec le choix du GNL, ce carburant propre qui sera celui du futur pour le secteur maritime", assure Jean-Marc Roué, président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries.

Renseignements sur le site de la Brittany Ferries

> Lire aussi : Le poids de l'économie maritime en Bretagne

 


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.