Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Brest. Le système portuaire de traitement des eaux de ballast InvaSave présenté au député européen Pierre Karleskind

, le 02.10.2020

En visite à Brest, le député européen et président de la commission pêche et affaires maritimes, Pierre Karleskind, a visité le port de commerce, ce vendredi 2 octobre, et plus précisément le système de traitement des eaux de ballast "InvaSave". Cette présentation a été faite par les représentants des entreprises parties prenantes du projet : Damen Green et Blue Water Shipping, sous la houlette de la CCI métropolitaine Bretagne ouest, gestionnaire de l'équipement portuaire.

Pierre Karleskind, député européen, Jean-Paul Chapalain et Jean-Christophe Cagnard, président et vice-président de la commission équipements de la CCIMBO, Mériadec Le Mouillour, coordonnateur du projet Blue Ports et directeur de la CCIMBO
B. Kermarec/CCIMBO

"InvaSave" est un système mobile de traitement des eaux de ballast des navires, actuellement le seul système de traitement portuaire certifié par l’OMI (Organisation Maritime Internationale). D'extérieur, c'est un container qui peut être placé au plus près du navire : sur le quai, sur une barge, sur un camion. A l'intérieur, c'est un circuit innovant qui permet de traiter l’eau pompée dans les cuves de ballast avec des UV haute densité qui détruisent les micro-organismes présents. 

Préserver la biodiversité

Le concept se révèle nécessaire en cas de défaillance ou d'absence des systèmes à bord, ou en support aux services de réparation navale. Il contribue à préserver la biodiversité en évitant la prolifération d'espèces, potentiellement invasives, déchargées auparavant dans les ports avec les eaux de ballast lors des opérations de chargement des navires.

Après Lisbonne, Las Palmas et Gijon, le système portuaire de traitement des eaux de ballast InvaSave a été installé à Brest début décembre 2019 pour une période de tests "pré-opérationnels". Une équipe de Damen Green avait fait le déplacement depuis les Pays-Bas pour procéder aux essais. Si la situation sanitaire du Covid19 a forcément induit un décalage dans la poursuite du protocole des tests, le projet se poursuit.

Un projet européen, piloté depuis la pointe bretonne

Les premiers tests ont été réalisés sur le navire d'Ifremer, le Thalassa, armé par Genavir pour les campagnes de recherche halieutique et océanographique. "Le couplage entre InvaSave et le Thalassa est emblématique", notait Mériadec Le Mouillour, coordonnateur du projet Blue Ports et directeur général de la CCIMBO, puisque, "dès les années 80, les scientifiques ont alerté les instances internationales face à la prolifération d'espèces exotiques invasives et établi son lien avec les lignes maritimes." 

Le projet interrégional européen Blue Ports, dans lequel s'inscrit le test d'InvaSave, regroupe 28 partenaires de la zone Atlantique, sous la coordination de la CCIMBO. "Notre objectif est de construire un réseau de services fiables, efficaces et attractifs pour le traitement des eaux de ballast et des résidus d’hydrocarbures", précise Mériadec Le Mouillour.

Servir les ports de la zone Atlantique

A Brest, plusieurs besoins sont identifiés : dans le secteur de la réparation navale, pour la partie commerce. "Le système InvaSave étant mobile, il s'agit aussi d'exploiter la situation géographique du port de Brest - au cœur de la zone Manche Atlantique - pour servir les besoins d'autres ports et navires de la zone Atlantique".

Le consortium s’organise pour transmettre ses recommandations et les résultats du projet à l’OMI et aux parlementaires européens. Ces recommandations incluent la nécessité de soutenir le développement de moyens de suivi et de gestion de la qualité des eaux dans les ports, un objectif fort de la CCIMBO et de la Région Bretagne, respectivement concessionnaire et propriétaire du port de Brest.

En savoir plus

Voir le site de Damen Green

Voir la présentation du port de commerces de Brest
 


L'évènement

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

Le 19 novembre 2020, partout en France, l’opération DUODAY permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. Pour participer, c'est ici.