Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Brest : le chantier des commerces des Capucins va commencer pour une ouverture en fin d'année

Julie Menez, le 05.03.2018

Les Ateliers des Capucins vont entrer dans une nouvelle phase, d'ici quelques jours. Celle des travaux de création des cellules commerciales d'un lieu pas comme les autres. Deux tiers des espaces disponibles ont trouvé preneurs. Coworking créatif, galerie, artisanat du monde, tapas, cave à vin, crêperie, steakhouse ou encore mur d'escalade vont animer les lieux dès la fin de l'année 2018.

Commerces Capucins
Atelier L2 architectes

Les Capucins est devenu l'un des endroits phares de la ville de Brest. Tout en restant ouvert au public, le site entrera en travaux à la mi-mars. Il s'agit de créer les cellules commerciales prévues. "Après une phase orientée vers le service public, avec la médiathèque et la place des Machines, nous entrons dans une phase plus commercial"e, se félicite Alain Masson, vice-président de Brest Métropole chargé des grands projets.

En effet, 2/3 de la surface totale réservée aux commerces (5.500 m²) ont trouvé des locataires. Brest Métropole aménagement a retenu le projet d'Atelier L2 Architectes (Rennes) pour bâtir ces cellules. "L'enjeu est de créer des rues commerciales en intérieur, tout en respectant le lieu", présente Pierre Lelièvre, architecte associé. Le projet a été pensé pour que les commerces, notamment des "boîtes" de 14 m de hauteur et 300 m² de surface ne dénaturent pas la notion d'espace propre au site.

"Il s'agit de diversifier l'offre d'activités sans empiéter sur ce qui existe", promet l'architecte. Le projet fait la part belle au bois brut, complémentaire de l'acier et de la pierre, omniprésents aux Capucins.

Quels seront les premiers commerces à s'installer aux Capucins, à Brest ?

Les sept premiers projets s'inscrivent dans la logique actuelle des Ateliers des Capucins. A savoir : un lieu culturel, atypique et qui fait la part belle aux loisirs. Ils doivent entraîner la création de 70 emplois environ et ouvriront au fur et à mesure, selon l'avancée des travaux, dans le courant de la fin d'année 2018. Ci-contre les porteurs de projet.

Climb Up Brest : de l'escalade en salle sept jours sur sept

Julien Valeriano et Anna Chastang vont ouvrir cet espace de 1.325 m², soit la plus grande salle d'escalade de l'ouest. Six emplois à temps plein vont être créés pour l'animation de Climb Up Brest, qui sera ouvert 90 heures par semaine. Le couple mise sur la popularité grandissante de ce sport complet, discipline olympique à partir de 2020.

Fabrik 1801 : steakhouse, crêperie et trattoria

Le restaurant de Marc Lavanant proposera trois types de cuisine sur une surface totale de 1.300 m². Dans une ambiance vintage et art déco, le public y trouvera 400 places assises et y dégustera un maximum de produits locaux. Trente-cinq emplois vont être créés. L'établissement, situé au rez-de-chaussée, bénéficiera d'une terrasse.

Lalibee création

Ce concept store porté par Sonia Caladen et Loïc Tarin regroupe une activité commerciale (vente de produits artisanaux et issus du commerce équitable) et une galerie d'art dédiée à l'art brut. Outre les bijoux, les montres et la maroquinerie, on y trouvera des souvenirs bretons de la marque "Queen Amann".

Brûlerie du Léon : un salon de dégustation de café

Sur 80 m², Jean-Noël Bozec va aménager un espace cosy autour du métier de la torréfaction. Ce salon de dégustation de café s'inscrit dans la continuation du projet initié aux Halles Saint-Louis et qui permet de faire découvrir les subtilités de ce breuvage au grand public.

Le Cosmonaute

Embarquement pour la planète design ! Sur un peu plus de 700 m², Christelle Bordais va proposer plusieurs activités : la vente de mobilier, une librairie spécialisée, un espace créateurs pour mettre en lumière de jeunes talents et un espace de vie avec de la petite restauration couplée à un espace de coworking. Une personne a déjà été recrutée et l'entrepreneuse prévoit de recruter sept personnes entre juin et octobre.

Ty ar Gwin

Déjà implanté à Brest et Saint-Renan, Sébastien Tirel va ouvrir un bar à vin et à tapas, de 90 couverts, doté d'une terrasse. Habitué de l'univers gastronomique, l'entrepreneur prévoit d'agrémenter ponctuellement sa carte de tapas réalisés par de grands chefs. La cave de 60 m² promet d'être particulièrement bien fournie. Douze emplois vont être créés pour la partie restaurant et deux pour la cave.

We art minds

Les 320 m² que va aménager Pascale Saliou ne seront pas ouverts au public. Elle a imaginé un espace de coworking créatif, ciblant en particulier les free-lance ou les travailleurs nomades du domaine de l'art, la culture ou la communication, à la recherche d'un nouvel environnement de travail et dans un lieu hautement inspirant. Connectivité, salle de réunion, "phoning rooms", espace de convivialité et animation de qualité dessinent le portrait de We art minds.

Il reste des surfaces commerciales à louer aux Capucins

Les travaux qui démarrent prochainement vont permettre de construire les cellules commerciales des projets présentés ci-dessus... mais pas seulement. Pour des raisons pratiques, c'est toute la surface prévue pour l'activité commerciale (5.500 m²) qui va être aménagée aux Ateliers des Capucins.

Il reste encore 1.800 m² de surface disponible.

Les porteurs de projet intéressés pour s'installer aux Capucins peuvent contacter Brest Métropole Aménagement.


Taille du texte

L'évènement

Meilleure maîtrise des risques, les clés pour comprendre la révision des référentiels agro

Crises sanitaires, internationalisation des échanges, concurrence exacerbée, exigences de traçabilité, maîtrise des coûts, volatilité des goûts des consommateurs… L'Afnor Bretagne organise le mercredi 28 novembre, de 9 h à 12 h 30, à l'Agrocampus de Rennes, un colloque sur la sécurité des denrées alimentaires. Inscrivez-vous !