Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Arkéa : le maire du Relecq-Kerhuon et vice-président de Brest Métropole soutient le projet d'indépendance

Julie Menez, le 08.03.2018

Dans un communiqué, Yohann Nédélec soutient "le projet d'indépendance du groupe Arkea afin de maintenir cette structure importante pour les acteurs économiques, et de garder ses centres de décision en Bretagne, dans le Finistère". Le siège social est situé sur la commune du Relecq-Kerhuon, commune de la métropole brestoise. Pour l'élu, la priorité est "de sauver l'emploi local".

Yohann Nédélec
DR

Après une centaine d'élus et d'acteurs économiques, signataires de la pétition Avis de tempête, et le soutien du président de la Région Bretagne, c'est au tour de Yohann Nédélec de s'exprimer sur le projet d'indépendance du Crédit Mutuel Arkéa.

Cet appel du maire du Relecq-Kerhuon, également deuxième vice-président de Brest Métropole, fait suite à sa rencontre avec Ronan Le Moal, directeur général du groupe Crédit mutuel Arkéa.

"La pérennisation d'Arkéa est primordiale pour conserver des emplois à haute valeur ajoutée dans le bassin de vie du Pays de Brest et notamment pour la ville de Le Relecq-Kerhuon où le groupe a établi son siège. C'est pourquoi je soutiens pleinement le projet d'indépendance d'Arkéa."

L'élu finistérien juge "regrettable qu'une issue collective et apaisée n'ait pu être trouvée par les deux parties. La priorité doit être de sauver l'emploi local". Et rappelle "qu'Arkéa représente 9.000 emplois à travers la France et 3.600 dans le Finistère".
 

Lire aussi : Défense d'Arkéa, les acteurs économiques "contre la décentralisation et pour le maintien des centres de décision en région"


L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne

 

Pierre Montel, Président de la CCI Morbihan, animera le débat et favorisera les échanges entre tous. Antoine Lemaistre présentera le CIP, garant d’une partie de la solution.